24 octobre 2021
spot_img

Burkina Faso : Le procès du président Thomas Sankara et ses 12 compagnons renvoyé au 25 octobre 2021

L’audience du jugement du dossier Thomas Sankara et ses 12 compagnons, ouverte ce 11 octobre 2021 à la salle des conférences de Ouaga 2000 a été suspendue suite à une requête des avocats de la défense. Cette requête a été motivée par la défense sur le fait qu’ils n’ont pas eu assez de temps pour décortiquer le dossier volumineux de 20 000 pages de pièces. Le tribunal a aussi rejeté une demande d’enregistrement du jugement introduite par les avocats de la partie civile. Telles sont les motivations de renvoi du dossier pour le 25 octobre 2021 à 9 heures.

C’est dans une salle teintée de civil et de militaire que le président de la chambre du tribunal militaire de première instance a effectué son entrée. Après cette rentrée du tribunal, le président du tribunal, Urbain Meda  a autorisé le greffier à lire l’ordonnance portant la délocalisation du tribunal à la salle des conférences de Ouaga 2000 et de procéder à la vérification de la présence des accusés. Sur 14 accusés, 12 ont répondu présent à l’appel. Les deux accusés absents à l’appel devant la juridiction sont Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando.

Un aperçu de la salle ©infoh24

Après cette vérification, le greffier sous l’ordre du président du tribunal procède au tirage au sort pour désigner les accesseurs militaires pour compléter celui-ci. Ainsi, le premier  sur la liste pour jouer le rôle d’accesseurs est le général Brice Bayala. Il a décliné l’offre pour raison de santé. Le second général sollicité est le général Nazigouba Ouédraogo. Ce dernier a aussi évoqué sa proximité  relationnelle avec les accusés. Ce qui ne lui permettra pas de jouer son rôle avec impartialité. Et le président du tribunal suspend l’audience.

Le tribunal  a été  constitué avec un peu de difficulté  

À la reprise, le président du tribunal pointe du doigt cette difficulté de la juridiction d’avoir des accesseurs pour compléter le tribunal car selon l’article 15 du code militaire, un militaire moins gradé ne peut pas juger son supérieur. Face à ce blocage, le président du tribunal fait appel à l’article 16 du même code qui permet d’outrepasser ce blocage. En application de la loi qui permet de passer aux grades suivants. Ainsi le tribunal a eu comme accesseur titulaire militaire, Boureima Ouédraogo, Idrissa Coulibaly, Abdoul Karim KI, Christine Sougué , Alfred K Somda, Saturnè Poda  et Carpus Bazié. Après leur prestation de serment, ils prennent place à la présidence du tribunal. Ils ont pour rôle d’assister le président du tribunal.

Les accusés©infoh24

Suspension de l’audience

Elle a repris avec cet appel du dossier, ministère public contre Blaise Compaoré et autres.  Ensuite, les accusés présents devant le tribunal. Les deux autres absents ont dix jours pour se signaler à en croire le tribunal selon l’article 135 et 136. Après ce délai, le tribunal donnera la suite concernant les deux absents, avant de donner le chronogramme de passage. Selon ce chronogramme, l’audition des accusés débutera par le général Gilbert Diendéré.

Mais une intervention des avocats de la partie civile sur l’audio des témoins qui sont à l’étranger a été évoqué. La partie civile aussi souhaite avoir plus de temps pour mieux prendre ses dispositions. En plus, elle a souhaité  que ce procès qu’il qualifie d’historique puisse être enregistré pour servir d’archives. Mais cette requête a été battue en brèche par les avocats de la défense. Des avocats de la défense ont fait appel à l’article 43 du code militaire qui interdit tout enregistrement. Et d’autres avocats de la défense se sont opposés à cette idée d’enregistrement car pour eux ce procès doit rester ordinaire malgré la cause extraordinaire.

La veuve du président Thomas Sankara, Mariam Sankara ©infoh24

En plus certains avocats de la défense ont demandé un renvoi du procès parce que parmi eux, certains ont pris connaissance tardivement surtout que le dossier comporte 20 000 pages de pièces. Eux ce sont les avocats commis d’office pour défendre certains accusés dans le procès. Dans cette démarche de report du procès, l’agent Judiciaire de l’État, Karfa Gnanou a aussi souhaité au tribunal ce report du procès car n’ayant pas reçu également à temps le dossier. Malgré les réquisitions du parquet miliaire qui soutient avoir mis à la disposition des avocats commis d’office le dossier. Sur cette demande, les avocats de la partie civile n’ont pas trouvé d’inconvénients car pour eux, tous les avocats doivent être au même niveau sur le dossier.      

Le tribunal  va encore suspendre l’audience pour décider.

À cette reprise de l’audience le tribunal a rendu deux décisions suite aux deux requêtes. Dans ses décisions, il a suivi la demande d’opposition de l’enregistrement du procès. En ce qui concerne le renvoi, le tribunal a aussi renvoyé le dossier du procès au 25 octobre 2021 à 9 heures.      

Articles Connexes

27e édition du FESPACO : L’Etalon d’or de Yennenga revient à « La femme du...

0
Débutée le 16 octobre dernier , la 27 édition du FESPACO a refermé ses portes ce 23 octobre 2021 avec l'étalon d'or de yennenga attribué au long métrage " La femme du Fossoyeur" du réalisateur somalien Khadar Ahmed.

Coupe CAF : L’ASFA YENNEGA éliminée par la modeste équipe du Binga FC

0
L’ASFA YENNEA est tombée dans l’après-midi de ce samedi 23 octobre 2021 face au Binga FC du Mali qui évolue en deuxième division. Les Asfagiens ont été battus aux tirs aux buts 7-6 après un score de 1-0 à la fin du temps règlementaire.

Ecole nationale des Eaux et Forêt : La Promotion «Résilience» prête à servir

0
La tradition a été une fois encore perpétuée ce vendredi 22 Octobre 2021 à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêt (ENEF) de Dindéresso avec...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires