23 septembre 2021
spot_img

Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso : Germaine Compaoré prend les commandes

Après deux mandats à la tête de la Chambre de métiers et de l’artisanat, les membres du bureau sortant ont passé les commandes aux membres du bureau entrant pour un mandat de cinq (5) ans. Le président du bureau sortant, Jacques Sedogo a donné le bâton de commandement à Germaine Compaoré, ce 9 juillet 2021.

C’est avec satisfaction que je passe le flambeau des responsabilités au nouveau bureau, après plusieurs années de leadership. Mon équipe et moi vous souhaitons bon début de mission à la tête de la direction de la chambre des métiers et de l’artisanat ». C’est ainsi que, Jacques Sédogo a planté le décor de la fin de sa mission, devant plusieurs invités venus soutenir la cérémonie de passation de charge.

Le président sortant Jacques Sedogo faisant le bilan de son mandat


Après avoir dressé un bilan sommaire des objectifs atteints au cours des dernières années, Jacques Sédogo s’est félicité des réalisations, encouragé son équipe pour les travaux abattus et invité la nouvelle équipe à l’abnégation. Puis s’en est suivie la remise des attestations aux élus de la deuxième mandature pour les cinq prochaines années.

Germaine Compaoré, la nouvelle présidente de la chambre

Dans son discours, Germaine Compaoré a demandé l’accompagnement technique et financier pour le mandat à venir qu’elle a placé sous le signe « de la cohésion sociale et la consolidation des différents acquis ». Elle a exprimé sa disponibilité pour la mise en place d’une administration dynamique, moderne et soucieuse du travail bien fait dans le respect mutuel.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires