23 septembre 2021
spot_img

JO Tokyo 2020 : Clap de fin pour le taekwondoïste burkinabè Fayçal Sawadogo

Les premiers représentants burkinabè aux jeux olympiques qui se déroulent actuellement à Tokyo au Japon ont du mal à sortir la tête de l’eau. Sur sept athlètes au départ, trois sont déjà hors course.

Trois des sept représentants du Burkina Faso aux jeux olympiques de Tokyo au Japon sont déjà éliminés de la compétition. Il s’agit de Paul Daumont en cyclisme, Lucas Diallo en judo et Fayçal Sawadogo en taekwondo.

Le cycliste Paul Daumont

Paul Daumont a disputé seulement la course en ligne avant d’être recalé au niveau de la course contre la montre. Le cycliste burkinabè a abandonné à environ 100km de l’arrivée. Ca été la seule course de Paul Daumont, le comité international olympique ayant décidé d’écarter les coureurs amateurs lors de la course contre la montre.

Le taekwondoïste Fayçal Sawadogo

Au niveau judo, Lucas Diallo a été éliminé dès les 1/16es de finale en perdant son combat contre le Monégasque Cédric Bessi. Son compatriote Fayçal Sawadogo n’a pas fait mieux en taekwondo dans la catégorie des moins de 80kg malgré son repêchage pour les 8es de finale. Après avoir perdu son combat 6-13 contre champion russe Maksim Khramtcov et repêché pour la conquête de la médaille de bronze, le Burkinabè s’est de nouveau incliné 10-30 face au Croate Toni Kannaet.

Le judoka Lucas Diallo

Ces trois athlètes rentrent prématurément au bercail en attendant l’entrée en lice d’Angélika Ouédraogo et Adama Ouédraogo en natation, Marthe Koala en 100 m/Haies et en heptathlon et surtout du grand espoir burkinabè Hugues Fabrice Zango en triple saut.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires