23 juin 2021

Lutte contre le terrorisme au Sahel : Barkhane plie bagage

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Le président français Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 10 juin 2021 la fin de l’opération Barkhane « sous sa forme actuelle » et la « transformation profonde » de la présence militaire française dans le Sahel.

Lancée en août 2014, l’opération Barkhane avait succédé à l’opération Serval déclenchée en janvier 2013 pour contrer l’offensive de groupes jihadistes vers le sud du Mali. Pour le Président français,  Emmanuel Macron, l’opération sera remplacée par une « opération d’appui, de soutien et de coopération aux armées des pays de la région qui le souhaitent ».

Et cette fois-ci une toute opération s’inscrira dans une alliance internationale de lutte contre le terrorisme au Sahel. Mieux, il soutient que “nous ne pouvons pas sécuriser des zones qui tombent dans l’anomie parce que les États ne prennent pas leurs responsabilités. La poursuite de notre engagement au Sahel ne se fera pas à cadre constant (…)” a indiqué le président français.

Cette décision du Président Emmanuel Macron n’a rien d’une surprise car les discussions de ce changement ont débuté depuis fin 2020. En effet lors du sommet du G5 Sahel à N’Djamena, le sujet a été mis sur la table des échanges. Et la France avait manifesté sa volonté de réconfigurer son dispositif tout en restant engagée dans la lutte contre le terrorisme, aux côtés de différents partenaires internationaux. Mais en son temps, les partenaires sahéliens avaient exprimé leurs inquiétudes à cause des flottements que la situation pouvait engendrer.  Cette fois-ci la décision est tombée.

Elle a du être précipitée par le second coup de force du Colonel Assimi Goita.  Après avoir dénoncé un geste « inacceptable », puis déclaré qu’il « ne reste pas aux côtés d’un pays où il n’y a plus de légitimité démocratique ni de transition », Emmanuel Macron avait ensuite décidé, le 3 juin 2021, la suspension temporaire des opérations militaires conjointes avec l’armée malienne. Cette décision de la France en dit long sur la perception française du Coup de force perpétré par Assimi Goïta, devenu désormais le nouveau président de la transition.         

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!