24 octobre 2021
spot_img

Lutte syndicale : « Notre souhait est que le combat se poursuive de façon noble « , Bassolma Bazié

Bassolma Bazié, Secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B) s’est prononcé au micro de l’InfoH24 sur la situation nationale. C’était en marge du séminaire des femmes syndicalistes organisé à Ouagadougou, alors que la CGT-B prépare son congrès extraordinaire pour les prochains jours.

L’Infoh24.Info : Etes-vous satisfait de la participation des femmes de la CGT-B au séminaire organisé à leur intention ?

Bassolma Bazié : Je suis largement satisfait. Ce que nous attendons des femmes à la CGT-B, c’est le rôle que jouent les femmes dans la société. Quand une femme est convaincue et engagée dans une chose, le résultat est assuré.

Bassolma Bazié, SG SGT-B

Sur un front syndical, il y a beaucoup de risque. A la limite, si ce n’est pas quelqu’un qui a des règles à respecter en termes d’éducation qu’il a reçue, ce n’est pas des salaires qu’on donne aux gens qui peuvent les amener à se sacrifier à tous les niveaux pour servir les autres. Il faut être habité d’un esprit de sacrifice assez acceptable.

Encore dans une société qui est gangrénée par les stéréotypes, selon lesquels, la femme n’est pas libre, cela devient plus difficile pour elle. D’autant plus qu’il faut se dégager pendant deux jours (un weekend en plus) que certaines sont venues des provinces.

Nous savons que nous sommes engagés et que nous avons été autorisés par les instances syndicales à engager les préparatifs du prochain congrès. Mais qui dit congrès, dit disponibilité des ressources humaines. Quand, on voit des femmes qui sont disponibles, déterminées à suivre des formations sur le syndicalisme révolutionnaire et la lutte des classes, nous avons la sérénité que la confédération a les ressources nécessaires pour poursuivre les objectifs visés.

Je le dis et je le répète, Bassolma a passé plus d’une dizaine d’année à la tête de la CGT-B et il faut espérer qu’il y ait d’autres qui soient capables de travailler. Voyant ces femmes, cela me permet d’avoir la sérénité dans l’esprit que nous allons poursuivre les combats qui ont été engagés par les devanciers. Notre souhait est que ce combat soit poursuivi de façon noble par des personnes ressources qualifiées qui vont venir nous remplacer.

A quand le prochain congrès ?

Nous sommes toujours en réflexion. Conformément aux textes de la confédération, c’est l’ensemble des responsables des structures membres qui se réunissent pour autoriser le bureau national confédéral pour les préparatifs. Le bureau national après cette rencontre va tenir une réunion qui lui permet d’aller en profondeur pour dégager les objectifs et mettre en place un comité d’organisation et définir la thématique sur laquelle, le congrès doit se tenir; puis décliner la période. Nous attendons la tenue de cette réunion du bureau national. C’est la décision d’une équipe.

Le lycée Zinda est toujours fermé, quel est votre avis sur la situation?

Le lycée Zinda est fermé. Il fait partie des préoccupations qui engagent la CGT-B dans la mesure où l’éducation des enfants est une priorité des priorités dans la confédération. Voilà pourquoi nous avons signé une déclaration pour dénoncer la fermeture.

La fermeture du Zinda est-elle un échec pour les syndicats ?

Nous avons exigé sa réouverture sans condition. Qu’est-ce qui prouve que dans les jours à venir le lycée Zinda ne va pas s’ouvrir. Si c’est un échec, cela prouve qu’il y a quelqu’un qui estime que la fermeture est une réussite, un acquis pour lui. Si c’est fermé le mouvement syndical avisera, nous allons prendre les dispositions qui siéent.

Articles Connexes

27e édition du FESPACO : L’Etalon d’or de Yennenga revient à « La femme du...

0
Débutée le 16 octobre dernier , la 27 édition du FESPACO a refermé ses portes ce 23 octobre 2021 avec l'étalon d'or de yennenga attribué au long métrage " La femme du Fossoyeur" du réalisateur somalien Khadar Ahmed.

Coupe CAF : L’ASFA YENNEGA éliminée par la modeste équipe du Binga FC

0
L’ASFA YENNEA est tombée dans l’après-midi de ce samedi 23 octobre 2021 face au Binga FC du Mali qui évolue en deuxième division. Les Asfagiens ont été battus aux tirs aux buts 7-6 après un score de 1-0 à la fin du temps règlementaire.

Ecole nationale des Eaux et Forêt : La Promotion «Résilience» prête à servir

0
La tradition a été une fois encore perpétuée ce vendredi 22 Octobre 2021 à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêt (ENEF) de Dindéresso avec...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires