14 avril 2024
spot_img

Prix de la lutte anti-corruption du REN-LAC : Le Reporter sur la plus haute marche

Au cours d’une cérémonie organisée au Centre de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ) ce 21 juillet 2022, le Réseau national de Lutte Anti-corruption (REN-LAC) a dévoilé les lauréats de l’édition 2021 du Prix de lutte anti-corruption (PLAC). Les prix ont été octroyés dans les catégories presse écrite et radio. Aimé Kobo Nabaloum du journal Le Reporter remporte le premier prix en presse écrite.

Depuis 2003, le Réseau national de Lutte Anti-corruption (REN-LAC) organise les prix de la lutte anti-corruption (PLAC). Pour cette, l’édtion qui récompense les articles produits en 2021, le jury a examiné 18 articles émanant de la presse écrite, deux articles de média en ligne et autres productions radiophoniques, a confié le rapporteur du jury, Jérome Kaboré. Au total ce sont trois médias en presse écrite, un en presse en ligne et une radio d’où sont venues les œuvres en compétition.

En presse écrite l’article intitulé « Chambre régionale de l’agriculture du Nord :  Où sont passés les 60 millions FCFA des déplacés internes ? » du journaliste Aimé Kobo Nabaloum a convaincu le jury, notamment en ce qui concerne l’effort de recherches des preuves, la clarté la cohérence et l’intérêt du sujet abordé. Il reçoit, un trophée, une attestation et une enveloppe d’un million FCFA.

Photo de famille des lauréats avec des officiels (Ph.AO.)

Le deuxième prix de la même catégorie est revenu à Lamoussa Bazoum du Courrier confidentiel avec son article « Agence nationale de renseignements : Main basse du DG et de ses amis sur des marchés » Lui a reçu une attestation et la somme de 700.000 FCFA. Quant au troisième prix, il a été décerné à Atiana Serges Oulon du Journal L’évènement pour son article « Réhabilitation du logement de Fonction du premier président de la cour des comptes : Les affaires troublantes de Jean Emile Somda ». Il a reçu une attestation et la somme de 500.000 FCFA.

En radio, Jean Baptiste Bouda de la RTB radio est l’unique lauréat avec son article « Quand les bourses rendent poreuses les frontières ». Il a reçu un trophée, une attestation et la somme d’un million FCFA. En presse en ligne, le jury a examiné deux œuvres. Aucune œuvre n’a été primée.  

Pour le secrétaire Exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo, « il n’y a pas de démocratie sans bonne gouvernance » (Ph.AO.)

Pour le secrétaire exécutif du REN-LAC, Nacanabo Sagado, le rôle joué par la presse est capital dans la vie de tout Etat démocratie car, « il n’y a pas de démocratie sans bonne gouvernance ». Que serait le pays sans la presse, allié incontournable s’est-il interrogé.

Il a exhorté la presse au courage et à la vigilance au regard des tentatives de musèlement de la presse en cours car les propos, faits et gestes inquiètent.

Enfin, Nacanabo Sagado a plaidé pour l’opérationnalisation de la loi 051 sur le droit d’accès aux documents administratifs, une loi adoptée en 2015.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER