26 janvier 2022
spot_img

Proclamation des résultats des élections 2020 : Les inquiétudes du CFOP

Le Chef de file de l’opposition politique (CFOP) au Burkina Faso a des réserves sur le délai de dépouillement et de proclamation des résultats des élections présidentielle et législatives. Pourtant, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé vouloir proclamer les résultats dès le lundi 23 septembre 2020.

Le Chef de file de l’Opposition politique (CFOP) du Burkina Faso interpelle la CENI sur sa volonté de vouloir proclamer les résultats des élections dès le lendemain du scrutin.

Pour l’institution CFOP, l’administration nationale en charge des élections doit prendre des précautions pour vérifier et faire confirmer les résultats par localité avant toute proclamation.

Selon Zéphirin Diabré, la date de la proclamation projetée pour le 23 novembre 2020 n’est pas réaliste. Surtout, si l’on s’en tient au temps du dépouillement, de transmission, de vérification et de sommation des différents résultats.

L’institution de Newton Ahmed Barry (photo) est interpellée

« Le Burkina n’est pas tenu de battre des records de vitesse en matière de proclamation des résultats. La loi donne des délais qui vont largement au-delà du 23 novembre, et qui doivent être mis à profit pour une confirmation des résultats par l’ensemble des acteurs. Vouloir faire autrement, c’est courir le risque de faire des erreurs et de semer les graines d’une crise postélectorale », insiste et interpelle le chef de file de l’opposition politique burkinabè.

Compte tenu du fait que les résultats peuvent être contestés dès les centres de compilations, les opposants invitent la CENI dirigée par Newton Ahmed Barry de « prendre le temps » pour « bien faire les choses ».

« Le CFOP souhaite des élections apaisées. Mais elle n’acceptera pas que les résultats du 22 novembre soient traités dans la précipitation », prévient-elle.

Articles Connexes

Coup d’Etat au Burkina Faso : Un sommet de la CEDEAO prévu dans les...

0
Après le coup d’Etat perpétré par le mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui a chassé Roch Kaboré du pouvoir, la...

Burkina Faso : Le FESCOM promet lutter contre la drogue en milieu scolaire dans...

0
La ville de Banfora abritera du 26 février au 26 mars 2022, le festival de musique et danse en milieu scolaire (FESCOM). Ainsi, durant...

Burkina Faso : «Je suis méfiant vis-à-vis du coup d’état de Damiba», Yacouba Ladji...

0
Le journaliste d’investigation, Yacouba Ladji Bama s’est prononcé sur le coup d’état orchestré par les militaires contre le président Roch Kaboré. Dans une publication...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires