24 juillet 2024
spot_img

Santé : La consommation d’œufs augmenterait le risque de mourir

Selon une étude publiée le mardi 09 février 2021, manger ne serait-ce qu’une portion d’un œuf entier augmenterait le risque de mourir.

Les œufs sont-ils bons ou mauvais pour notre santé?

Au fil des études, les chercheurs ne semblent pas parvenir à déterminer si les œufs sont bons ou non pour la santé et, surtout, dans quelle quantité il est recommandé de les manger.

Selon la chaine américaine CNN, si l’année dernière une vaste étude de Harvard portant sur 215 000 personnes a révélé que la consommation d’un œuf par jour n’était pas associée à un risque accru de maladie cardiovasculaire, cette assertion semble aujourd’hui remise en cause.

En effet, une nouvelle étude portant sur plus de 500000 personnes a révélé que manger ne serait-ce qu’une portion d’un œuf entier augmente le risque de décès peu importe les causes, y compris de maladies cardiovasculaires ou de cancer.

En fait, le risque global de décès a augmenté de 7% pour chaque demi-œuf entier supplémentaire mangé par jour, selon l’étude publiée dans PLOS Médicine ce mardi 09 février 2021.

Les experts sceptiques aux résultats de l’étude

« Malgré de nombreuses années de recherche, cette question sur les œufs et la santé n’a pas trouvé de réponse, avec de multiples études d’observation au cours des dernières décennies montrant des résultats contradictoires – certaines suggérant qu’une consommation modérée d’œufs est bonne, tandis que d’autres suggèrent qu’elle peut être mauvaise », a déclaré Riyaz Patel, cardiologue consultant à l’University College London, cité par CNN.

Les résultats de l’étude sont discutables selon des chercheurs car ils n’ont pris en compte la consommation d’œufs qu’une seule fois avant de les suivre pendant de nombreuses années sans vérifier si leur régime alimentaire avait changé.

« Les conclusions de cette étude sont exagérées. Blâmer les œufs seuls pour un risque accru de maladie cardiovasculaire est une approche simpliste et réductrice du concept de régime alimentaire et de prévention des maladies », résume de son côté Ada Garcia, maître de conférences en nutrition de santé publique à l’Université de Glasgow, en Écosse, dans un communiqué.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER