27 novembre 2021
spot_img

Situation nationale sécuritaire : Le parti pour le Développement et le Changement appelle les burkinabè à un éveil patriotique

Face à la situation sécuritaire du Burkina Faso de plus en plus dégradante, notamment avec les attaques de Inata et Kelko et la vague de récrimination contre le pouvoir en place, exigeant la démission du Président du Faso, le Parti pour le Développement et le Changement (PDC) a aminé une conférence de presse ce 22 novembre 2021, pour donner sa lecture de la situation nationale sécuritaire.

Précédemment membre de la majorité présidentielle, le Parti pour le Développement et le Changement a décidé de se retirer le 26 octobre 2021 pour divergences de visions et d’idéaux dans la gouvernance des affaires publiques du Burkina Faso, particulièrement la gouvernance sécuritaire qui s’est dégradée selon le président du parti Fadel Aziz Sérémé. Pour le président du PDC, les dernières attaques terroristes en sont illustration. Aussi, pour lui, l’onde de choc résultant des effroyables attaques perpétrées contre les FDS positionnent le pays des hommes intègres dans l’œil du cyclone de la crise sécuritaire de la bande sahélo-saharienne en Afrique, toute chose qui suscite une indignation sans comme mesure et une légitime manifestation des populations sur l’ensemble du territoire national.

Le présidium lors de la conférence de presse

Pour les conférenciers, la situation du Burkina Faso n’est pas reluisante avec 2/3 du territoire en situation d’insécurité dont la moitié sous le joug terroriste, plus de 2500 morts dont près de 600 FDS entrainant 4 millions de déplacés internes.  Outre ce tableau noir, on dénombre 4000 établissements fermés, affectant 500.000 élèves et des centres de santé non fonctionnels, 15 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire avec 3,7 millions de personnes en assistance humanitaire.

Elaboration d’une politique sécuritaire

Face à cette désastreuse situation sécuritaire engendrant l’augmentation des prix des produits de premières nécessités, la paupérisation et la vulnérabilité des populations, la précarité des conditions de vie, le PDC, selon son président dénonce une inertie inconcevable qui frise une profonde léthargie dans la gouvernance sécuritaire et socio-économique. Pour remédier à ce manque de stratégie globale en matière de lutte contre le terrorisme, le PDC avait formulé une proposition de politique sécuritaire et de lutte contre le terrorisme assortie de forte recommandations, aux autorités compétences à même de renverser la tendance et améliorer la situation délétère que traverse le Burkina Faso.  

En ces moments difficiles selon le conférencier, le PDC exhorte les braves FDS et VDP à faire preuve d’abnégation, de courage et de détermination. Tout en soutenant toutes les initiatives de lutte contre le terrorisme, le PDC appelle le peuple dans toute sa composante à un éveil patriotique et un sursaut face à son destin, afin de sortir le pays de cette mauvaise passe, qu’il traverse.  

Articles Connexes

Café politique : «Comment continuer à gouverner si les individus ne répondent pas de...

0
«Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et sécuritaires et au retour des coups d’Etat » est la thématique développée, ce 26...

L’Institut Supérieur de logistique de Ouagadougou : 35 nouveaux officiers aptes à servir au...

0
L’institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO) a abrité ce 26 novembre 2021, la cérémonie de fin de formation de 35 officiers stagiaires dont 17 stagiaires de la 4ème promotion du cours d’Application des chefs de section de matériel (CACSMAT) et 18 stagiaires de la 21ème promotion des Officiers de Maintenance des corps de Troupe (OMCT). Pour la circonstance, la remise des diplômes a été présidée par le directeur de l’institut le Colonel-Major Aimé Gouba.

Football : La CAF approuve le projet d’une coupe du monde tous les deux...

0
Réunie en assemblée générale extraordinaire ce vendredi 26 novembre 2021, la confédération africaine de football a approuvé l’organisation de la coupe du monde tous deux ans qui remplacera le format des quatre ans. Un projet proposé et défendu par le président de la FIFA Gianni Infantino.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires