24 mai 2024
spot_img

Transition au Mali : Ce que dit le rapport d’évaluation de la CEDEAO

Mise en place depuis la chute du régime de Ibrahim Boubacar Keïta en 2020, la Transition au Mali a fait l’objet d’une évaluation par la mission de médiation de la CEDEAO.

Dans un communiqué du 12 janvier 2021, la mission de médiation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) fait un rapport de sa mission d’évaluation de la Transition en cours au Mali. Nonobstant quelques insuffisances relevées par les acteurs rencontrés par l’équipe du médiateur Goodluck Ebélé Jonathan, « la mission a noté des avancés relatives dans la mise en place des organes de la Transition ».

Au titre des tares de la Transition, de nombreux acteurs ont fait remarquer « le manque de larges consultations préalables » à l’installation des autorités de la Transition.

La mission a noté « des efforts que le gouvernement au Mali déploie pour la sécurisation du territoire » tout en précisant que d’importants défis restent à relever. Toutefois, la mission encourage « le gouvernement de la Transition à finaliser et communiquer sur une feuille de route assortie d’un plan d’actions indiquant les différentes activités à réaliser tout en étant respectueux de la période de la Transition fixée à 18 mois ».

La médiation a également insisté sur « la nécessité de renforcer les concertations à travers un dialogue plus ouvert à l’ensemble des parties prenantes pour assurer un processus de transition inclusif ». Le processus de transition devant déboucher sur « des élections crédibles et transparentes, la mission encourage les autorités à prendre en compte dans la mesure du possible, les résolutions et recommandations issues du dialogue national inclusif, notamment en matière de gestion des élections ».

La mission s’inquiète des interpellations récentes liées à une tentative présumée de déstabilisation et d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Elle exhorte d’ailleurs les autorités au respect des procédures légales en vigueur en toute transparence dans le respect des droits humains.

En rappel, la délégation du médiateur de la CEDEAO était composée de Jean-Claude Kassi Brou, président de la commission de la CEDEAO, du Général Francis A. Béhanzin, commissaire aux affaires politiques paix et sécurité de la CEDEAO.

Ont également participé à cette mission Mahamat Saleh Annadif représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Mali, Chef de la MINUSMA, Fulgence Zeneh haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel par intérim, Hamidou Boly représentant résident du Président de la commission de la CEDEAO au Mali, Desmond Agyemang-Saah, chef de la chancellerie, ministre conseiller à l’ambassade du Ghana au Mali et Sarah Bukr-Godwin chargée d’Affaires de l’ambassade de la république fédérale du Nigeria.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER