12 juin 2024
spot_img

Burkina Faso : Les nations unies débloquent 5 millions USD pour les opérations humanitaires

Les Nations Unies ont débloqué cinq millions de dollars, soit environ 3 milliards FCFA pour soutenir les opérations humanitaires d’urgence au Burkina Faso, a annoncé l’organisation internationale ce mardi.

Provenant du Fonds central d’intervention d’urgence (CERF), ce montant sera utilisé pour venir en aide à quelques 150.000 personnes dans le besoin au niveau des régions du Sahel, du Centre-Nord et de l’Est du pays, a indiqué le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Il s’agit de fournir une assistance vitale à ces populations tout en facilitant les opérations aériennes humanitaires, a précisé l’agence onusienne dans sa mise à jour quotidienne.

Près de trois millions de personnes au Burkina Faso devraient être confrontées à une insécurité alimentaire aiguë pendant la période de soudure de juin à septembre 2024 et auront besoin d’une aide humanitaire, selon l’ONU.

La soudure est la période précédant les premières récoltes et où le grain de la récolte précédente peut venir à manquer. Cette situation s’accompagne souvent d’une pénurie et d’une flambée considérable des prix parfois accentuée par la spéculation.

Selon, OCHA, le Plan de réponse humanitaire de cette année nécessite une somme de 935 millions de dollars.  Seuls 13% ont été versés, soit environ 119 millions de dollars. 

Cette aide survient au lendemain de celle fournie par les Etas Unis d’Amérique. En effet, le pays de l’Oncle Sam a aussi décidé de fournir 55 millions USD au Burkina Faso pour faire face à la crise humanitaire que travers le pays.

AFGHANISTAN

En Afghanistan, le PAM a souligné que les inondations dans le nord-ouest du pays ont touché plus de 80 000 personnes et qu’elles devraient s’aggraver dans les prochains mois, avec un impact important sur la sécurité alimentaire. Néanmoins, l’organisation a indiqué qu’elle investit dans des projets d’adaptation aux changements climatiques, lesquels sont élaborés et lancés par les communautés pour se protéger de l’impact de la crise climatique. Il s’agit de projets liés aux murs de protection, aux barrages ou à l’irrigation. 

HAÏTI

Depuis le début du mois de mai, les groupes armés ont pris le contrôle de plusieurs quartiers dans la capitale, Port-au-Prince, ce qui a conduit à des pillages et à des écoles incendiées. Selon les partenaires du secteur de l’éducation, 30 attaques contre les écoles ont été enregistrées depuis le début de l’année. 

Entre le mois de juillet 2023 et la moitié du mois de mai de cette année, la violence a conduit à la fermeture de près de 900 écoles à Port-au-Prince et dans la province d’Artibonite, avec un impact sur près 200 000 jeunes gens déscolarisés de force et 4 000 enseignants. 

Ailleurs dans le pays, l’ONU et ses partenaires continuent d’apporter de l’aide aux enfants.  Le PAM et ses partenaires ont par exemple mené des programmes de cantines scolaires, au profit de près de 400 000 écoliers depuis le début de l’année. 

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER