21 octobre 2021
spot_img

Education : « Ceux qui ont saccagé le véhicule du proviseur ne sont pas des élèves » selon la FESCI-BF

La fédération estudiantine et scolaire pour l’intégrité au Burkina Faso (FESCI-BF) était face à la presse ce mardi 18 mai 2021 pour donner sa lecture sur les mouvements d’humeur des élèves. Elle appelle les autorités à privilégier le dialogue pour un retour au calme.

Depuis mars 2021, les élèves du Burkina Faso manifestent régulièrement contre les réformes annoncées par le gouvernement. Il s’agit entre autres de la suppression du sujet au choix dans les matières comme histoire-géographie et SVT, la suppression du second tour lors des examens nationaux. Depuis lors des manifestations se sont accentuées dans tout le pays entrainant des blessés, la mort d’une élève à Kongoussi et de nombreux cas de vandalisme.

Le présidium lors de ce point de presse @InfoH24

Le dernier acte de vandalisme en date est celui intervenu au lycée Philippe Zinda Kaboré ce lundi 17 mai 2021. En effet suite aux propos du proviseur qui aurait dit qu’il n’y aura pas de rachat pour passer en classe supérieure, sa voiture personnelle et son bureau ont été saccagés. Selon quelques témoignages rapportés par plusieurs médias, il s’agirait des élèves mécontents de cette décision.

Augustin Ali Pallo, SG de la FESCI-BF @InfoH24

Mais face à la presse ce mardi 18 mai 2021, la FESCI-BF a donné une autre version. Tout en condamnant cet acte de vandalisme, la FESCI-BF déclare, que cela n’est pas l’œuvre des élèves mais plutôt d’intrus. « Cet acte est allé trop loin. Selon nos informations recueillies auprès des élèves et ce que nous constatons, ce ne sont pas réellement des élèves qui ont saccagé le bureau et le véhicule du proviseur du lycée Philippe Zinda Kaboré. Ce sont des gens venus d’ailleurs. La question qui se pose est qui sont ces gens qui rentrent dans les établissements pour saccager ? Quelles sont leurs motivations ? Il faut que ça cesse et que les élèves retrouvent le chemin de l’école surtout à l’approche des examens scolaires », a déclaré Augustin Ali Pallo, secrétaire général national de la FESCI-BF.

Tout en appelant les élèves à retourner en classe, Augustin Ali Pallo et ses camarades espèrent que les vrais coupables seront retrouvés et conduits devant la justice.

Les participants à la conférence avec la présence effective de quelques élèves @InfoH24

La FESCI-BF interpelle les autorités, les parents d’élèves et les élèves à mettre tout en œuvre pour une année scolaire apaisée et réussie déjà impactée par la survenance de la pandémie de coronavirus. Elle invite par ailleurs le ministère de l’éducation nationale à se pencher sur la question des écoles sous paillotes afin d’améliorer les conditions d’études des élèves.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires