4 mars 2021

Gestion des ressources minières au Burkina Faso : Le REN-LAC engage les acteurs vers la redevabilité

Articles Connexes

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Coupe du Faso 2021 : Voici les affiches des tours préliminaires

Le tirage au sort des tours préliminaires de la coupe du Faso 2021 a eu lieu ce jeudi 4 mars 2021 à Ouagadougou. Elles sont 32 équipes réparties dans deux poules (A et B) qui prendront part à ces tours préliminaires.

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d’Hercules de Zéphirin Diabré

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d'Hercules de Zéphirin Diabré pour instaurer le nouveau pacte social au Burkina Faso

FASOFOOT : Le RCK veut imposer sa tactique à l’EFO

Le championnat national de football de première division jouera sa 19e journée ce weekend. Le Rail Club du Kadiogo (RCK) et l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) étaient face à la presse pour aborder cette 19e journée.

Dans le cadre des journées nationales du refus de la corruption (JNRC), le REN-LAC tient un forum sur la transparence et la redevabilité dans la gestion des ressources minières au Burkina Faso. Il se tient les 8 et 9 décembre 2020 au CENASA à Ouagadougou.

Ouvert ce 8 décembre 2020 par le secrétaire exécutif du REN-LAC Sagado Nacanabo, le forum sur la transparence et la redevabilité dans la gestion des ressources minières au Burkina Faso se tient sous le thème central constituant le panel 1 « le dispositif juridique et international de la gestion minière au Burkina Faso ». « Ce forum vise à influer les décideurs afin qu’ils veillent à ce que le boom minier que connait le Burkina Faso profite au peuple, véritable propriétaire des ressources naturelles du pays selon la Constitution » a précisé le secrétaire exécutif du REN-LAC.

Sétou Compaoré Secrétaire générale du ministère des mines et carrières

Intervenant sur le sous thème « Mécanisme de transparence et de redevabilité dans le secteur minier », Sétou Compaoré, secrétaire générale du ministère des mines et carrières du Burkina Faso a présenté « les différentes réformes entreprises dans le secteur minier aussi bien sur le plan institutionnel, réglementaire que législatif ». Ainsi, au cours des 5 dernières années, 10 mines industrielles sont entrées en production portant ainsi le nombre de mines à 17 et 26 carrières industrielles également entrées en production toujours selon la secrétaire générale.

Une vue des participants au forum

L’ensemble de ces carrières et mines apportent au budget de l’Etat en terme de recettes, 996 milliards de FCFA et 10,84% en moyenne en terme de contribution au PIB. Les mines et carrières mobilisent plus de 20 milliards FCFA au profit des collectivités territoriales par an a-t-elle souligné. Les ressources naturelles appartenant au peuple, le Burkina Faso a souscrit à plusieurs mécanismes en vue de garantir la transparence dans le secteur.

Par exemple le Burkina Faso est partie prenante au mécanisme de transparence dans l’octroi, de gestion des titres miniers autorisations, des mécanismes de transparence dans la collecte, la répartition et la gestion des recettes minières. Par ailleurs, on entend par mécanisme « des actions, agencements ou les dispositifs qui permettent d’assurer la visibilité, la publicité des dispositions prises dans le secteur minier et leurs motivations », foi de Sétou Compaoré.

Lire aussi : Gestion des ressources minières au Burkina : Le REN-LAC exige la transparence

Pour Dr Kèrabouro Palé intervenant sur le sous thème « Bonnes pratiques en matière de la responsabilité sociale des entreprises minières », l’on peut retenir qu’une mine responsable devrait adopter une charte critique ou de déontologie à laquelle les pratiques de mine devront se conformer. Il s’agit des valeurs de probité, d’honnêteté, d’impartialité et d’équité. Elle devra faire connaitre à ses partenaires et parties prenantes les valeurs qui sont siennes. Un tel code pourrait permettre d’éviter des incidents malheureux tel l’incident celui de la mine de Youga en 2019 a conclu Dr kèrabouro Palé.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Burkina Faso : Zeph réexplique le retrait de sa plainte contre Simon

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d’Hercules de Zéphirin Diabré

Réconciliation nationale : Les cinq travaux d'Hercules de Zéphirin Diabré pour instaurer le nouveau pacte social au Burkina Faso

Burkina Faso : L’Alliance pour la majorité présidentielle dresse le bilan post-électoral

Burkina Faso : L’Alliance pour la majorité présidentielle dresse le bilan post-électoral ce 4 mars 2021 atour d'une conférence de presse
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!