23 septembre 2021
spot_img

Guinée Conakry : La délégation de la CEDEAO entérine le fait accompli

La délégation dépêchée par la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est arrivée, ce vendredi 10 septembre 2021 à l’aéroport international de Conakry-Gbessia. L’objectif de la mission semble être de comprendre la suite de la transition et de faire libérer Alpha Condé.

A leur descente d’avion, la délégation  composée des ministres des affaires étrangères du Ghana, du Togo et du Burkina Faso ainsi que du Président de la commission de la CEDEAO, Jean Claude Kassy Brou, a été accueillie au Salon d’honneur avant de rallier le Palais du peuple, siège du Comité national pour le rassemblement et le développement et du Groupement des Forces Spéciales, tous deux dirigés par le colonel Mamady Doumbouya.

Les échanges entre les membres de cette délégation et le CNRD ont eu lieu dans la soirée. Au terme de leur mission, la délégation par la voix du Président de la Commission de la CEDEAO a déclarée: « Nous avons eu des échanges très productifs. Nous avons également eu la possibilité de rencontrer l’ancien président Alpha Condé, nous avons également échangé avec lui. Mais comme ce sont les chefs d’Etats qui nous ont mandatés de venir pour cette mission, nous allons donc leur rendre compte des résultats de notre mission ».

Par ces propos, qualifiant Alpha Condé d’ancien Président, la mission semble avoir entériné tacitement le fait accompli.

L’arrivée de la délégation à L’Aéroport international de Conakry

Pour rappel, le 5 septembre 2021, un coup d’Etat mené par le groupement des forces spéciales a déposé le Président Alpha Condé. Lors d’une réunion tenue par visioconférence le 8 septembre, la CEDEAO avait suspendu la Guinée de toutes ses instances.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires