27 novembre 2021
spot_img

Loterie nationale burkinabè : De graves irrégularités dans la gestion financière selon la Cour des comptes

Dans le rapport 2019 de la Cour des comptes, le contrôle porté sur la loterie nationale burkinabè (LONAB) exercice 2014-2016 a révélé des dysfonctionnements. Passations de marchés de gré à gré, gestion financière et comptable pas claire, manque de suivi des financements accordés pour certains investissements. Finalement, la cour des comptes a épinglé la LONAB sur des pratiques qui sont en inadéquation avec les règles de fonctionnement.

La gestion des finances au niveau de la nationale des jeux au Burkina Faso est entachée de nombreuses irrégularités. En parcourant le rapport 2019 de la Cour des comptes exercice 2014-2016, l’on remarque que les règles qui régissent cette structure sont piétinées par les premiers responsables.

Dans l’examen des documents relatifs à la passation des marchés de la LONAB, la Cour a relevé le non-respect des exigences qui conditionnent la passation des marchés sur les budgets adoptés par le conseil d’administration au titre des années 2014, 2015 et 2016.

Le premier président de la Cour des comptes lors de la présentation du rapport 2019 ©Infoh24

Pourtant, selon l’article 53 du décret n°2008-173/PERS/PM/MEF du 16 avril 2008 portant réglementation générale des marchés publics et des délégations de service public, la nature et l’étendue des besoins sont déterminées avec précision par les autorités contractantes avant tout appel à la concurrence ou toute procédure de négociation par entente directe dans le cadre des marchés de gré-à-gré, au début de chaque gestion budgétaire à travers un plan annuel de passation des marchés.

Concernant la passation de marchés de gré-à-gré sans autorisation préalable, la Cour a aussi révélé des cas de passation de marché de gré-à-gré sans sollicitation de l’autorisation préalable. Plusieurs marchés passés par la LONAB n’ont pas fait l’objet d’un appel à concurrence préalable et n’ont pas respecté les dispositions relatives à la procédure de gré-à-gré.

En ce qui concerne le suivi des financements accordés pour l’exécution de certains investissements, la LONAB brille par son absence. Le 26 octobre 2015, elle a octroyé 25 000 000 F CFA à la radio Sireimbai pour l’installation de plaques solaires afin d’alimenter la radio.

A l’issue de la présentation du rapport, les officiels pour une photo de famille ©Infoh24

En contrepartie de ce financement, la radio s’était engagée à diffuser des communiqués de la LONAB. Lors des investigations sur le site, la Cour a constaté que la radio installée dans la ferme du prometteur n’émettait plus. Et les plaques solaires acquises sur financement de la LONAB sont utilisées pour l’alimentation de la ferme, donc à des fins personnelles.

Cette même situation a été constatée avec l’Union CONNANET. L’union à travers un protocole d’accord avait bénéficié de la somme de 110 859 046 F CFA pour acheter une décortiqueuse moderne de riz et la construction d’un local pour son installation.

Lors des investigations sur le site en février 2018 à Bagré, la Cour a constaté qu’aucune activité n’a été effectuée au profit de l’Union CONNANET. Des échanges avec les bénéficiaires du financement, il ressort qu’elles ont poursuivi en vain Bagrépole depuis 2014 pour le financement de leur activité. Pour la Cour des comptes, la LONAB devrait travaille à respecter les textes en vigueur.   

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires