27 novembre 2021
spot_img

Lutte contre la corruption au Burkina Faso : La Culture des pots-de-vin dans les marchés publics n’est pas l’apanage de tous les acteurs

 Alors que nous sommes septiques quant à l’avenir du Burkina Faso qui sombre dans la corruption où le fléau gangrène nos institutions, un Directeur Général d’une importante et très active agence publique de la place a rejeté de grosses enveloppes suite à l’attribution de marchés publics. A travers ce récit au micro de Infoh24, un opérateur économique nous livre son expérience.

Je suis un jeune opérateur économique spécialisé dans la fourniture de matériels spécifiques pour la réalisation de projets publics. Après avoir soumissionner à un appel d’offre, j’obtiens le marché sans avoir rencontré au préalable ni le Directeur Financier, ni le Directeur de Passation de Marchés, ni le Directeur Général de cette importante agence publique. J’ai donc préparé une enveloppe conséquente pour remercier ce dernier afin d’être dans ses bonnes grâces pour les marchés à venir comme on le fait de coutume au Burkina.

Mais quelle ne fut ma stupeur et mon angoisse une fois face au DG qui refusa mon enveloppe. En réponse à ma démarche, il me dit tout simplement ceci : « Vous aviez eu ce marché parce que vous remplissez les conditions. Votre enveloppe, je n’en ai cure ! »

Il existe encore des hommes intègres au Burkina Faso

 En ajoutant que « si vous ne faites pas du bon boulot ou si demain vous ne remplissez pas les conditions fixées vous n’aurez pas de marché ! A bon entendeur salut » et il s’en alla me laissant pantois, confus, embarrassé avec mon enveloppe sous la main.

 Après cette expérience, craignant des représailles de sa part, j’ai échangé par la suite avec un collègue entrepreneur intervenant dans le même secteur d’activité que moi sur cette rencontre avec ce DG. Celui-ci me relatât des faits similaires avec le même DG.  Suite à un marché qu’il avait obtenu avec cette même agence pour une mission de supervision de travaux, il décida lui aussi, d’aller comme on le dit « saluer » le DG.  Il a vu son enveloppe purement et simplement refusé.  

Mon témoignage est d’un message pour dire « il existe bel et bien encore dans nos institutions publiques des hommes intègres au Pays des Hommes Intègres ! Des hommes qui de par leurs actes suscitent l’espoir d’un changement. »

Articles Connexes

Café politique : «Comment continuer à gouverner si les individus ne répondent pas de...

0
«Les processus démocratiques face à la persistance des crises institutionnelles et sécuritaires et au retour des coups d’Etat » est la thématique développée, ce 26...

L’Institut Supérieur de logistique de Ouagadougou : 35 nouveaux officiers aptes à servir au...

0
L’institut supérieur de logistique de Ouagadougou (ISLO) a abrité ce 26 novembre 2021, la cérémonie de fin de formation de 35 officiers stagiaires dont 17 stagiaires de la 4ème promotion du cours d’Application des chefs de section de matériel (CACSMAT) et 18 stagiaires de la 21ème promotion des Officiers de Maintenance des corps de Troupe (OMCT). Pour la circonstance, la remise des diplômes a été présidée par le directeur de l’institut le Colonel-Major Aimé Gouba.

Football : La CAF approuve le projet d’une coupe du monde tous les deux...

0
Réunie en assemblée générale extraordinaire ce vendredi 26 novembre 2021, la confédération africaine de football a approuvé l’organisation de la coupe du monde tous deux ans qui remplacera le format des quatre ans. Un projet proposé et défendu par le président de la FIFA Gianni Infantino.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires