14 avril 2024
spot_img

M5-RFP au Mali : Des membres du comité stratégique du Mouvement veulent la tête de Choguel Maïga  

Des membres du comité stratégique du Mouvement du 5 juin (M5-RFP) sont montés au créneau pour crier leur ras-le-bol contre les manœuvres du président dudit comité, Choguel Kokalla Maïga, Premier ministre de la transition du gouvernement de transition du Mali. Les membres du comité contestataires qui sont Elhadj Oumar Abdou Touré, le président de Kaoural, Daba DIALLO, Youssouf Diawara contre le premier ministre car selon eux, il a manigancé au sein dudit comité pour semer la discorde au sein du comité stratégique du M5-RFP et entre les Maliens.»

Le tourbillon qui se prépare au sein du Mouvement du 5 juin (M5-RFP) risque d’emporter le mouvement au regard des discordes. A quelques jours de son deuxième anniversaire, le mouvement semble être dans une zone de turbulences. Des voix s’élèvent de plus en plus à l’intérieur du mouvement pour dénoncer le plan de discorde mis en place par le président du mouvement Choguel Kokalla Maïga à la tête du mouvement pour diviser les membres de la structure et entre les Maliens.

Face à ce projet de division, une partie du comité stratégique du Mouvement du 5 juin (M5-RFP) exige le départ purement et simplement de Choguel Kokalla Maïga. En effet, le groupe de contestataires dans une déclaration a révélé que depuis plusieurs mois, il constate des dysfonctionnements au sein du Comité Stratégique (CS) du M5RFP et le climat continue de  se détériorer.  « L’atmosphère n’est plus la même depuis que la primature a été donnée au M5) », lit-on dans cette déclaration.

Les contestataires dénoncent aussi le fait que le président du comité stratégique du M5 RFP « a toujours remis en cause toute décision qui ne va pas dans son sens, nous pouvons citer entre autres: la question du siège : le principe de siège tournant en attendant d’avoir un siège fixe ; la restructuration du mouvement ; la remise en cause de l’ordre du jour des réunions adoptées en son absence etc. » indique les contestataires dans la déclaration.

Pour les contestataires, le Comité Stratégique des entités qui composent le M5-RFP a été transformé en Comité Stratégique à la solde du Premier Ministre. « L’avis des entités est totalement ignoré, or avant, c’est le consensus entre les entités qui était recherché aux termes des débats. Cela est un manquement grave au bon fonctionnement du Comité Stratégique, car personne n’y participe en son propre nom», précisent-ils

Selon les frondeurs, le combat du M5-RFP concerne toutes les maliennes et tous les Maliens sans aucune exclusion. Pour ce faire, selon eux, il était question que toutes les forces vives de la nation soient impliquées dans le processus de la refondation, mais malheureusement nous n’avons pas été écoutés à l’interne. « Le M5 du Président Choguel Kokalla MAÏGA  a décidé autrement en optant de gérer le pays comme s’il était encore à l’opposition» ont-ils relaté.

Pour les contestataires, malheureusement, ils n’ont pas le sentiment que le Malikura auquel aspirent les Maliens est en train de démarrer. « Les Maliens nous posent de plus en plus des questions sur les scandales auxquels nous assistons : la gestion catastrophique de l’attribution des logements sociaux, les concours de recrutement (CANAM et Police), la promotion des vidéomans qui n’hésitent pas à insulter tous ceux qui donnent des avis divergents, etc. », expliquent-ils.

Le groupe des contestataires s’insurge aussi contre la suspension de certains membres du Comité Scientifique du M5-RFP. Cette sanction, à en croire les frondeurs, est intervenue parce que les camarades ont décidé, après l’agression d’un membre du comité lors d’une réunion extraordinaire tenue le jeudi 7 avril, de quitter la salle de réunion, car ce qui s’est passé n’était pas digne d’une réunion d’un mouvement qui se dit base politique d’un gouvernement. « Nous ne reconnaissons plus le CS/M5-RFP dans son fonctionnement actuel même si nous restons profondément attachés et fidèles à la vision du M5, à l’Idéal du Malikura pour lequel le peuple s’est battu au prix du sang. « 

Nous ne permettrons à personne de s’approprier le M5 pour en faire un instrument personnel. Pour la suite, les consultations continuent pour un grand rassemblement de tous les Maliens », ont conclu les contestataires.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER