6 mars 2021

Médias : Rabiatou Simporé de Sidwaya sacrée meilleure journaliste 2020

Articles Connexes

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Le Prix vise à encourager les femmes dans la pratique du journalisme. Pour cette compétition, trois catégories sont primées : la meilleure journaliste en télévision, la meilleure journaliste en radio et la meilleure journaliste en presse écrite. L’une de ces lauréates a été sacrée meilleure journaliste de l’année : Rabiatou Simporé des Editions Sidwaya. La cérémonie de récompense est intervenue le 20 octobre 2020.

La 10ème édition du Prix de la meilleure journaliste a livré ses résultats. Les efforts des professionnelles des médias au Burkina ont été salués, encouragés et récompensés par le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) à l’occasion de la cérémonie de proclamation du palmarès 2020.

Dans la catégorie Presse écrite, la journaliste Rabiatou Simporé des Editions remporte le premier prix avec son article « Boissons locale : du poison dans nos zoom koom, bissap… ». Son enquête révèle que les femmes ont substitué le sucre par des produits chimiques très nuisibles à la santé humaine dans la fabrication des boissons locales. Ce prix est composé de 500.000 FCFA et d’une attestation de participation. En Télévision, le prix a été décerné à Maimouna Traoré/Ouédraogo de la radio-télévision nationale (RTB) pour son reportage « Gestion des ordures ménagères : les odeurs de Ouagadougou la belle ». Elle empoche 500.000 FCFA plus une attestation de participation. La catégorie Radio a été infructueuse car, selon le jury, des confusions de genres ont été constatées. Par contre un prix spécial a été décerné à Mariam Ouédraogo des Editions Sidwaya pour son article intitulé « Enfants nés de la prostitution : ces nourrissons qui trainent sur les trottoirs ». Elle repart avec la somme de 250.000 FCFA avec une attestation de participation.

Quant au Prix de la meilleure journaliste de l’année, le plus convoité, il est revenu à Rabiatou Simporé pour avoir obtenu la meilleure note parmi les lauréates. Elle empoche pour cela 1.000.000 FCFA soit 1.500.000 FCFA au total.

Mariam Ouédraogo recevant son prix Spécial des mains du Secrétaire exécutif du REN-LAC

Treize journalistes ont postulé avec 25 œuvres. Selon la présidente du jury, Dr Danielle Bougaïré/Zangreyanhogo, la tendance générale des soumissions est à la baisse. Le jury a formulé des recommandations à l’endroit du Centre national de presse Norbert Zongo et de ses partenaires en vue d’améliorer et la participation de plus de candidats. Il a surtout insisté pour la prise en compte du web journalisme dans la compétition.

Le président du comité de pilotage du Centre de presse, Guézouma Sanogo, par ailleurs président de l’Association des journalistes du Burkina (AJB), a invité les lauréates à être des ambassadrices du prix qui récompense l’excellence féminine dans la presse. Rendez-vous est prix pour la 11è édition.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!