25 juillet 2021
spot_img

Procès en diffamation contre Yacouba Bama : Le délibéré fixé au 15 mars 2021

Articles Connexes

Deux mois de prison et une amende de 250 000 F CFA le tout assorti de sursis. Telle est la peine requise par le  parquet du tribunal de grande instance de Ouagadougou le lundi 1er mars 2021 contre notre confrère Yacouba Ladji Bama, poursuivi pour diffamation par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

L’ex-rédacteur en chef du bimensuel « Le Reporter » et actuel  Rédacteur en chef bimensuel « Courrier confidentiel » a comparu le 1er mars 2021 au tribunal de grande instance de Ouagadougou pour diffamation, suite à une plainte du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Les faits remontent à fin 2020.

En effet, sur la route du retour de Dori, après avoir animé une conférence sur la corruption électorale, le véhicule du journaliste a essuyé un tir, laissant un impact visible sur la vitre.  

Heureusement, il n’y a pas eu de blessé. Mais pour notre confrère du Courrier confidentiel, cela s’apparente à une tentative d’assassinat. Mieux, il va plus loin dans un post sur sa page Facebook le 16 décembre 2020. « A ce stade, je n’ai aucun élément pour accuser qui que ce soit. Cependant, j’ai des soupçons à l’endroit du Parti au pouvoir et de l’entreprise IAMGOLD Essakane » avait écrit le journaliste Yacouba Bama.

Images des traces laissées par l’impact ©DR

C’est ce passage qui lui vaut aujourd’hui d’être attrait en justice par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Le Parti au pouvoir estime être diffamé. Le parti représenté par Me Awa Sawadogo et Me Pierre Yanogo ont demandé au TGI de condamner le journaliste à payer la somme d’un franc CFA symbolique au titre des dommages et intérêts et à verser la somme de 1 000 000 F CFA au titre des frais non compris dans les dépens.

Le plais de justice de Ouagadougou ©DR

Quant à la défense du journaliste, les avocats, Me Prosper Farama et Me Batibié Bénao, ils ont demandé au Tribunal de déclarer les poursuites nulles pour infraction non constituée. Le délibéré est fixé au 15 mars 2021. Pour ce qui concerne la plainte déposée, le lendemain de l’incident, par Yacouba Bama contre X pour tentative d’assassinat au Commissariat de Bogodogo (Ouagadougou), elle n’a pas encore abouti.

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
spot_img

A la Une

Université Thomas Sankara : Une nouvelle promotion de gestionnaire à la quête de l’emploi

La joie était vibrante à l'université Thomas Sankara, ce vendredi 23 juillet 2021. Des jeunes filles et garçons, de bleu vêtu, ont marqué leur passage. En effet, plusieurs dizaines d'étudiants en formation en sciences économiques et de gestion, ont marqué une autre étape dans leur cursus scolaire avec la fin de leur formation académique.

50ème promotion de l’École nationale de police : 639 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

Placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo Clément...

Incendie au cabinet Farama et Associés : La Coalition Syndicale exprime sa solidarité

Suite à l’incendie qui s’est déclaré au Cabinet de Maître FARAMA et associés, le samedi 17 juillet 2021, la coalition syndicale à travers cette déclaration exprime sa solidarité

Burkina Faso: La BRAKINA offre 10 métiers à tisser larges bandes aux associations de tisseuses

La société BRAKINA SA a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 à une remise de don au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Ce don est composé de 10 métiers à tisser larges bandes sous forme de subvention.
- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img