27 novembre 2021
spot_img

Procès en diffamation contre Yacouba Bama : Le délibéré fixé au 15 mars 2021

Deux mois de prison et une amende de 250 000 F CFA le tout assorti de sursis. Telle est la peine requise par le  parquet du tribunal de grande instance de Ouagadougou le lundi 1er mars 2021 contre notre confrère Yacouba Ladji Bama, poursuivi pour diffamation par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

L’ex-rédacteur en chef du bimensuel « Le Reporter » et actuel  Rédacteur en chef bimensuel « Courrier confidentiel » a comparu le 1er mars 2021 au tribunal de grande instance de Ouagadougou pour diffamation, suite à une plainte du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Les faits remontent à fin 2020.

En effet, sur la route du retour de Dori, après avoir animé une conférence sur la corruption électorale, le véhicule du journaliste a essuyé un tir, laissant un impact visible sur la vitre.  

Heureusement, il n’y a pas eu de blessé. Mais pour notre confrère du Courrier confidentiel, cela s’apparente à une tentative d’assassinat. Mieux, il va plus loin dans un post sur sa page Facebook le 16 décembre 2020. « A ce stade, je n’ai aucun élément pour accuser qui que ce soit. Cependant, j’ai des soupçons à l’endroit du Parti au pouvoir et de l’entreprise IAMGOLD Essakane » avait écrit le journaliste Yacouba Bama.

Images des traces laissées par l’impact ©DR

C’est ce passage qui lui vaut aujourd’hui d’être attrait en justice par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Le Parti au pouvoir estime être diffamé. Le parti représenté par Me Awa Sawadogo et Me Pierre Yanogo ont demandé au TGI de condamner le journaliste à payer la somme d’un franc CFA symbolique au titre des dommages et intérêts et à verser la somme de 1 000 000 F CFA au titre des frais non compris dans les dépens.

Le plais de justice de Ouagadougou ©DR

Quant à la défense du journaliste, les avocats, Me Prosper Farama et Me Batibié Bénao, ils ont demandé au Tribunal de déclarer les poursuites nulles pour infraction non constituée. Le délibéré est fixé au 15 mars 2021. Pour ce qui concerne la plainte déposée, le lendemain de l’incident, par Yacouba Bama contre X pour tentative d’assassinat au Commissariat de Bogodogo (Ouagadougou), elle n’a pas encore abouti.

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires