23 juin 2021

Réconciliation nationale : La famille de Thomas Sankara prend acte de la visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Le ministre de la réconciliation nationale Zéphirin Diabré a rencontré à Abidjan, l’ancien président Blaise Compaoré, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt dans le cadre du dossier d’assassinat de Thomas Sankara et ses compagnons. La famille Sankara par l’entremise de ses avocats estime que le principe de réconciliation est une décision politique dont elle prend acte. Cependant, elle rappelle que sa mise en œuvre ne saurait faire obstacle à la manifestation de la vérité et être une prime à l’impunité. Lisez !

Le 13 avril 2021, la Chambre de Contrôle de l’Instruction a prononcé la mise en accusation et le renvoi devant la juridiction de jugement, de 14 personnes dont MM Blaise COMPAORE, Gilbert DIENDERE et Hyacinthe KAFANDO pour l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de 12 de ses compagnons. Elle a maintenu les mandats d’arrêts lancés contre MM COMPAORE et KAFANDO restant à ce jour inexécutés.

Cette décision de la Chambre de contrôle est intervenue à la suite de l’ordonnance rendue le 7 octobre 2020 par le Juge d’Instruction militaire clôturant une instruction fouillée et circonstanciée. Il s’agit de l’aboutissement d’une étape cruciale dans le combat pour que justice soit rendue.

La famille de Thomas SANKARA a appris par les médias que le Ministre de la Réconciliation Nationale s’est rendu en Côte d’Ivoire pour rencontrer l’ancien Président du Burkina Faso, M. Blaise COMPAORE, ayant trouvé asile dans ce pays dont il a acquis la nationalité.

Le principe de réconciliation est une décision politique dont la famille prend acte. Elle tient cependant à rappeler que sa mise en œuvre ne saurait faire obstacle à la manifestation de la vérité sauf à être une prime à l’impunité. 

C’est pourquoi la famille de Thomas SANKARA et ses conseils espèrent que le Ministre de la Réconciliation Nationale saura convaincre M. COMPAORE de venir répondre des charges pour lesquels il est poursuivi en donnant sa version des faits.

La réconciliation nationale ne saurait se substituer à la justice. Elle doit se faire en toute transparence dans le respect des institutions judiciaires, des droits des victimes, de leurs familles et du peuple burkinabè.

La justice doit toujours demeurer au-dessus de tous arrangements politiques.

Le collectif des avocats de la famille de Thomas SANKARA

Me Olivier BADOLO 

Me Ferdinand DJAMMEN NZEPA

Me Ambroise FARAMA

Me Prosper FARAMA,

Me Anta GUISSE

Me Julien LALOGO, 

Me Jean-Patrice YAMEOGO

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!