14 avril 2024
spot_img

Retour de la paix au Burkina : Les Intègres préconisent la voie des traditions

Le Mouvement LES INTÈGRES a animé une conférence de presse ce mardi 09 août 2022 à Ouagadougou autour des valeurs sociales, traditionnelles et de la cohésion sociale pour un retour de la paix au Burkina Faso. Il a été question de la réconciliation et des propositions de méthodes pour la lutte contre le terrorisme.

Depuis 2015, le Burkina Faso essuie sans répit des attaques terroristes sur la quasi-totalité de son territoire. Une situation qui a conduit à l’avènement des militaires réunis autour du mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) au pouvoir. Jusque-là, ce changement politique peine à sortir le pays des affres du terrorisme, soutiennent les organisateurs de la conférence de presse.

Afin de gagner cette guerre, le mouvement « Les Intègres » appelle à un retour aux valeurs ancestrales. Pour son président, Hyppolite Ilboudo, la tradition est le symbole de l’unité. Elle est une nécessité pour retrouver la paix et la quiétude.

Pour confirmer leur engagement les membres du mouvement ont lancé un appel en ces termes : « nous les intègres, nous demandons à tous les Burkinabè de mettre de l’eau dans leur vin et de s’unir autour d’une même table. » Le président d’ajouter qu’« un arbre ne peut résister à une tempête avec les racines d’un autre. Nos ancêtres nous ont laissé leurs connaissances et nous devons l’exploiter ».

Des journalistes présents à la conférence de presse ©L’Infoh24

Pour arriver à ce retour aux sources, le mouvement dit avoir déjà conçu un projet. « Nous avons déjà mis un projet en place pour pouvoir rencontrer les autorités coutumières, recueillir leurs connaissances, avoir leurs conseils et enfin faire une conférence publique pour partager ces connaissances », confie Hyppolite Ilboudo.

L’activiste Fortune Younga n’est pas passé par quatre chemins pour alerter les autorités sur une autre préoccupation du moment : l’insécurité alimentaire que rencontre la population de l’Oudalan : « Je souligne que la situation alimentaire est très difficile dans la Province du l’Oudalan. Elle a urgemment besoin d’un ravitaillement. Il faut que nos gouvernants se penchent sur cette situation ».

Le mouvement Les Intègres, après cette rencontre avec les hommes et femmes de médias, annoncent une série d’activités les jours prochains

Gérard BEOGO

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER