4 mars 2021

Yako (Passoré) : Elle promet de se suicider si elle n’arrive pas à avorter

Articles Connexes

Burkina : Le président du Conseil national de la transition du Mali à la source de Roch Kaboré

A l’occasion de la première session inaugurale de la 8e législature, première de l’année 2021, le président de l’Assemblée...

Conseil des ministres : Un projet de loi pour prolonger le bail des conseils municipaux

Le conseil des ministres présidé par le président du Faso, Roch Kaboré ce mercredi 3 mars 2021 à Ouagadougou...

Ouagadougou : La police municipale saisit une importante quantité de poulets sans document

Ouagadougou : La police municipale saisi une importante quantité de poulets sans document

Ouverture de la 1ère Session parlementaire du Burkina : Le Bénin et le Mali en invités d’honneur

Ouverture de la 1ère Session parlementaire du Burkina : Le Bénin et le Mali en invités

Burkina Faso : Le plus grand stade, le 4-août suspendu par la CAF

L’information est tombée comme un coup de massue pour les autorités sportives Burkinabè en pleine préparation des échéances internationales. Le stade du 4 août a été suspendu par la Confédération Africaine de Football (CAF) car ne répondant plus aux conditions internationales.

L’histoire est d’une jeune fille de 20 ans environ. Enceinte d’un camarade de classe elle promet d’avorter et compte y arriver.

Selon plusieurs sources, la jeune fille, une élève de la classe de 3è de la commune de La-Todin s’est rendue dans un CSPS à Yako suite à une tentative d’avortement qui a fini par se compliquer. Les sources sanitaires confirment le fait et ajoutent que la patiente a tenté un avortement clandestin qui s’est compliqué.

Cependant, la jeune fille tient à se débarrasser de la grossesse. L’auteur de sa grossesse, son camarade de classe a quant à lui pris la poudre d’escampette et s’est retrouvé en république de Côte d’Ivoire.

Découragée ou pour une autre raison, l’élève a opté de mettre fin à ses jours, par n’importe quel moyen et même par pendaison.

Les sources sanitaires de la Commune de Yako confient que le phénomène est de plus en plus fréquent dans la zone. C’est ainsi que d’autres cas ont été signalés pour des jeunes filles venues des secteurs 5 et 6 de la Commune de Yako.

Les auteurs des grossesses, généralement de jeunes orpailleurs, n’entendent pas reconnaitre les grossesses d’où la course effrénée des filles enceintes vers les avortements, malheureusement par la voie de la clandestinité.

Des parents ou des proches des filles ont été informés afin qu’ils puissent prendre en charge leurs enfants pour éviter le pire.

Le phénomène défraie la chronique actuellement dans la commune de Yako.

Ibrahim BARRY (Correspondant)

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Burkina : Le président du Conseil national de la transition du Mali à la source de Roch Kaboré

A l’occasion de la première session inaugurale de la 8e législature, première de l’année 2021, le président de l’Assemblée...

Conseil des ministres : Un projet de loi pour prolonger le bail des conseils municipaux

Le conseil des ministres présidé par le président du Faso, Roch Kaboré ce mercredi 3 mars 2021 à Ouagadougou...

Ouagadougou : La police municipale saisit une importante quantité de poulets sans document

Ouagadougou : La police municipale saisi une importante quantité de poulets sans document

Ouverture de la 1ère Session parlementaire du Burkina : Le Bénin et le Mali en invités d’honneur

Ouverture de la 1ère Session parlementaire du Burkina : Le Bénin et le Mali en invités
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!