23 juin 2021

Accueil du président Macron au Rwanda : Les internautes s’en délectent

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Le président français, Emmanuel Macron est en visite au Rwanda ce 27 mai 2021. Sans nul doute, l’épineuse question de la responsabilité de la France dans le génocide de 1994 fait partie des sujets qui s’inviteront aux échanges entre les deux dirigeants. Mais, sur les réseaux sociaux, c’est l’absence du président Rwandais à l’aéroport pour accueillir son homologue français qui fait l’objet de la plus grande attention chez les internautes. Des commentaires les plus ironiques aux plus objectifs, tout passe!

A l’arrivée du président Emmanuel Macron ce 27 mai 2021 à l’aéroport de Kigali, point de Mister Paul Kagamé. C’est un ministre qui est sur le tarmac pour accueillir le président français, allias “Jupiter”. Cette scène ne laisse pas les internautes indifférents.

Dans l’imaginaire des citoyens ordinaires, et ce qui aurait été leur logique, c’est que l’accueil d’un président soit fait par un président.

Désigner un ministre pour accueillir un président, de surcroît, celui français, est une chose « inconcevable » dans certains pays selon les internautes.

Les deux chefs d’Etat se sont retrouvés par la suite au palais ©DR

Pour l’un d’eux, il s’agit d’une « réponse du berger à la bergère ; il faut avoir le courage pour le faire et surtout pour un président africain ». Ce dernier explique l’absence de Paul Kagamé à l’aéroport par le fait que le président Emmanuel Macron ne se soit pas déplacé himself pour accueillir Paul Kagamé lors de sa dernière visite en France.

Un autre internaute, plus ironique, souligne que « si c’était au Burkina Faso, ce sont les cours qui allaient être suspendus. Mais en Côte d’Ivoire ce sont les goudrons qu’on allait laver ». Et cet autre d’ajouter que « si c’était d’autres dirigeants africains “moutons”, ils allaient dormir à l’aéroport, depuis la veille, pour attendre l’arrivée d’un simple président mortel ».

Visiblement, chaque commentateur fait référence à ce qui se serait passé dans son propre pays. Le commentaire ci-dessous semble conforter cela : « si c’était au Tchad comme ça, même le sous-préfet va suspendre ses activités ». Ils sont donc nombreux à « féliciter » Paul Kagamé pour son absence à l’aéroport et à réprimander certains présidents africains qui n’auraient pas eu le “courage” de faire pareil.

L’accueil de Emmanuel Macron à sa descente d’avion par le ministre rwandais ©DR

Mais face à tous ceux qui font l’éloge du président Kagamé, l’un des commentaires vient à juste titre attirer l’attention des autres. « Préoccupons-nous de ce qui se passe derrière. Macron savait depuis longtemps qui doit l’accueillir à l’aéroport c’est pareil pour Mr Kagamé en France. C’est pour tromper les gens et faire l’éloge de Mr Kagamé et je vois déjà que ça marche bien. Rien n’est fait au hasard », selon lui.

Les habitués des protocoles d’Etat et de la diplomatie estiment que cela ne devrait pas faire autant de bruits. Ce n’est d’ailleurs pas un fait nouveau. Certains acteurs du monde de la diplomatie expliquent que cette situation serait simplement due au principe sacré de la réciprocité. En effet, les Etats étant souverains et égaux, selon le droit international, il ne devrait pas avoir de problème dans une situation pareille. Si Paul Kagamé n’a pas été accueilli par Emmanuel Macron, le premier cité est aussi libre de ne pas accueillir lui-même le second.

Cependant, certains chefs d’Etat, au regard de certaines subjectivités, pourraient ne pas prendre le risque de faire pareil.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!