27 novembre 2021
spot_img

Boxe : Israël Mano, l’athlète burkinabè qui rêve des rings de l’UFC

Israël Mano est un athlète pluridisciplinaire qui exerce notamment dans les arts martiaux d’origine vietnamienne. En préparation pour le championnat du monde de boxe arabe qui se déroulera le 27 juillet 2021, nous l’avons rencontré et il ne cache pas ses ambitions. Fouler les rings de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus grande organisation de combats mixtes du monde, est l’ultime rêve d’Israël Mano.

Spécialiste des arts martiaux d’origine vietnamienne, Israël Mano athlète pluridisciplinaire burkinabè âgé de 28 ans totalise plus de 40 médailles. Benjamin d’une famille de six enfants, Israël Mano également coach sportif, a commencé à pratiquer les arts martiaux dès l’âge de 10 ans grâce à ses deux parents tous d’anciens pratiquant s d’arts martiaux. Mais il a fait des arts martiaux traditionnels vietnamiens notamment le vovinam viet vodao, son domaine de préférence où il a glané de nombreuse médailles tant sur le plan national qu’international.

En plus du vovinam Viet vodao qui est son domaine de prédilection, Il pratique également le judo, la boxe anglaise, la boxe thaï, le taekwondo, le kung fu wushu, la lutte traditionnelle, la lutte olympique, luta livre, le karaté, le jujitsu brésilien, les arts martiaux mixtes (MMA), et la dernière venue la boxe arabe, etc.

Comme palmarès, il a décroché en 2015 au Maroc, le titre de champion d’Afrique dans la catégorie poids lourds puis de nouveau champion d’Afrique à Bamako en 2017. Il a été vice-champion du monde en 2018 à Bruxelles en Belgique. Le sacre mondial viendra le 2 juin 2019 lors des championnats du monde des arts martiaux traditionnels vietnamiens à Marseille en France où il a remporté la médaille d’or.

Israël Mano avec quelques unes de ses médailles

De façon synthétique, Israël Mano totalise entre autres, Une médaille de bronze mondial, deux médailles de bronze africaines, deux médailles d’argent africaines, six fois champion provincial et six fois champion national en vovinam viet vodao. En Kung Fu wushu, c’est une médaille d’or et champion de la première édition de la coupe de l’ambassadeur de la république populaire de Chine au Burkina Faso. Israël Mano totalise deux médailles d’argent et une médaille d’or en judo et 2 médailles d’or en boxe. En plus de la médaille d’or et la médaille d’argent remportées lors de l’Open karaté contact d’Abidjan, Israël Mano compte trois médailles (or, argent et bronze) en lutte traditionnelle.

La pratique de ces nombreuses disciplines des arts martiaux, selon Israël Mano lui permettront de se perfectionner afin de réaliser son ultime rêve. En effet, l’athlète pluridisciplinaire Burkinabè n’a qu’un seule rêve en tête. Il s’agit d’intégrer l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus grande et prestigieuse organisation d’arts martiaux mixtes au monde. Le Burkinabè est motivé davantage avec le sacre récent du camerounais Francis N’Gannou.

 « En réalité je pratique tous ces arts martiaux pour pouvoir intégrer l’UFC. C’est un rêve qui me taraude l’esprit depuis  six ans. Et pour ce faire, il faut avoir un bagage dans plusieurs disciplines. Donc la finalité de tout ce que je fais, c’est de transiter par le MMA (Mixted Martial Arts ou arts martiaux mixtes) et ensuite rejoindre l’UFC. Quand vous évoluez dans un domaine, c’est important de se trouver quelqu’un à qui s’identifier. Et aujourd’hui Francis N’Gannou est un mentor pour moi. Il m’a beaucoup inspiré et je vais certainement réaliser mon rêve. », déclare-t-il.

Israël Mano lors de l’entretien @InfoH24

Mais en attendant, il faut franchir d’autres étapes avant de se hisser au sommet et le Burkinabè dit se donner à fond pour réaliser ce rêve. De nombreux combats majeurs l’attendent durant cette année 2021.

En mai prochain Israël Mano représentera le Burkina Faso au championnat Open MMA Afrique au Cameroun. En juin 2021 il participera au championnat d’Afrique de Sambo en Egypte et au championnat Open Boxe Arabe Afrique au Gabon.

Le 27 juillet 2021, l’athlète pluridisciplinaire burkinabè sera au championnat du monde de la boxe arabe appelé ‘’Grand prix de Russie’’ qui se déroulera en Russie en compagnie de son compatriote Herman Nébié. La compétition qui devrait se disputer du 21 avril au 1er mai 2021 a été reportée en raison de la troisième vague de coronavirus qui sévit en Europe.

En août 2021, Israël Mano va de nouveau représenter le Burkina Faso au championnat du monde de Sambo en Russie.

Israël Mano, athlète pluridisciplinaire Burkinabè

Malgré le report du championnat du monde de boxe arabe, Israël Mano se dit prêt à défendre les couleurs du Burkina Faso à l’international même s’il reconnait que le report de la compétition a impacté le moral. Une situation difficile d’autant plus que cela fait plus d’une année qu’ils sont sans compétition en raison de la pandémie du covid19. « Dans un premier temps le moral était bas mais par la suite grâce aux encouragements des coachs et des autorités sportives du pays notamment le ministre des sports et des loisirs Dominique Nana, le moral est au beau fixe maintenant », a-t-il souligné.

Israël Mano espère décrocher la ceinture qui est en jeu pour le Burkina Faso lors des championnats du monde de boxe arabe en juillet prochain en Russie. Une compétition qui va mobiliser environ 500 combattants issus de divers pays du monde entier.

Il profite interpeller le ministère en charge des sports à les accompagner davantage notamment le lieu d’entrainement qui manque beaucoup de commodités pour la pratique du sport. « Pour être objectif, la boxe ne nourrit pas son homme au Burkina Faso. Un seul championnat par an, c’est insuffisant pour un boxeur notamment pour la préparation des athlètes qui doivent compétir à l’international. Ça fait longtemps qu’il n’y a pas eu de combats professionnels au Burkina Faso », regrette-t-il.

Israël Mano en tenue de vovinam viet vo dao

Il appelle les premiers responsables de la boxe et le ministère des sports à se ressaisir pour améliorer la situation et que le Burkina Faso soit un pays de référence en matière de boxe car, dit-il, ce n’est pas impossible. « Le sport est le seul domaine où on peut concurrencer spontanément les grandes nations. Il suffit juste de mettre les moyens », a ajouté Israël Mano.

Tout en regrettant de n’avoir pas pu participer aux jeux olympiques, Israël Mano invite les jeunes sportifs à s’armer de courage, de curiosité, de la résilience et la persévérance pour pouvoir réaliser leurs rêves.

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires