23 septembre 2021
spot_img

Burkina Faso: La BRAKINA offre 10 métiers à tisser larges bandes aux associations de tisseuses

La société BRAKINA SA a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 à une remise de don au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Ce don est composé de 10 métiers à tisser larges bandes sous forme de subvention.

Le ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat et la BRAKINA ont signé ce vendredi 23 juillet 2021 un accord cadre sous forme de subvention pour le financement de la production de 10 métiers à tisser larges bandes. Ce don entre dans le cadre de la deuxième phase de l’initiative 5000 métiers à tisser et fait suite aux requêtes adressées par le département en charge de l’artisanat aux structures publiques et privées. La première phase portant sur la période 2018-2020 a permis de produire 2070 métiers à tisser petites bandes et octroyés à plus de 253 associations de tissage et à plus de 100 artisans individuels. Cette deuxième phase consiste à doter les associations de tisseuses de 2930 métiers à tisser dont 300 métiers à tisser larges bandes sur la période 2021-2023.

Signature officielle de la convention entre le MICA et la BRAKINA @InfoH24

C’est en répondant favorablement à cette sollicitude que la BRAKINA a accordé donc une subvention à hauteur de 12 500 000 FCFA au ministère en charge de l’artisanat. Cette subvention permettra donc de financer la production de 10 métiers à tisser larges bandes au profit des différentes associations et professionnelles œuvrant dans le tissage. Première société à accepter les requêtes du ministère en charge de l’artisanat, la BRAKINA dit être disponible à accompagner le gouvernement burkinabè en général et au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat en particulier dans la politique du « Consommons burkinabè ».

Souleymane Ouattara, représentant le directeur général de la BRAKINA @InfoH24

 Pour Souleymane Ouattara, représentant le directeur général de la BRAKINA, ce don fait également partie de la politique de responsabilité sociétale de l’entreprise. « Dans le cadre de cette politique, nous avons un pilier appelé ‘’soutenir les communautés’’. Nous devons donc soutenir ces différentes tisseuses. Cela entre aussi dans le cadre du soutien à la politique gouvernementale de promotion de la consommation locale » explique-t-il.

Anne Louise Go, ministre déléguée en charge de l’artisanat @InfoH24

Le ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat par la voix d’Anne Louise Go, ministre déléguée chargée de l’artisanat s’est réjoui de la signature de cette convention qui va permettre de diversifier les produits et de saisir des opportunités pour leur écoulement. Pour elle, les tisseuses pourront offrir d’autres produits orientés vers les segments de marché à forte valeur ajoutée tels que l’ameublement, la décoration intérieure, etc. Anne Louise Go a saisi l’occasion pour remercier la BRAKINA pour l’accompagnement et appeler les bonnes volontés à apporter leur contribution dans le renforcement des capacités productives des acteurs du tissage afin de répondre aux besoins et attentes des consommateurs.

Germaine Compaoré, présidente de la CMA-BF @InfoH24

De son côté, Germaine Compaoré présidente de la chambre des métiers et d’artisanat du Burkina Faso (CMA-BF) représentante directe des bénéficiaires a remercié le ministère en charge de l’artisanat pour la dynamique enclenchée depuis 2017 pour  le développement du secteur du tissage. Elle s’est réjoui de la production prochaine de ces 10 métiers à tisser larges bandes qui pour elles sont de »bonne qualité » et permettront aux acteurs du tissage accroître leurs productions. « Grâce à ces métiers à tisser larges bandes, on pourra produire toutes sortes de tissus, d’ameublement, d’habillement, etc. », a-t-elle déclarée. Tout en remerciant la BRAKINA pour ce don, Germaine Compaoré rassure que ces métiers à tisser iront aux associations et acteurs individuels du tissage notamment les tisseuses à la base.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires