16 avril 2024
spot_img

Burkina Faso : La Croix-Rouge veut améliorer la santé des personnes vulnérables à Kaya, Ouahigouya et Fada N’Gourma

Le Burkina Faso fait face depuis plusieurs années à des crises complexes avec notamment l’insécurité grandissante dans de nombreuses zones du pays. Cette situation entraine la fermeture totale ou partielle de nombreux centres de santé, privant les populations locales de soins de santé. C’est dans cette optique, que la Croix-Rouge Burkinabè (CRBF) a procédé ce vendredi 24 juin 2022 au lancement du « Projet santé communautaire au Burkina Faso ». C’est un projet qui sera exécuté dans les villes de Kaya, Ouahigouya et Fada N’Gourma sur une période de cinq ans. Elle vise à améliorer la santé des personnes vulnérables dans les zones frappées notamment par l’insécurité.

Face aux crises sanitaires et sécuritaires qui frappent le Burkina Faso depuis plusieurs années, de nombreuses personnes vulnérables notamment les femmes et les enfants ont du mal à trouver des soins de santé appropriés. Une situation aggravée avec la fermeture de nombreux centres de santé dans les régions du Sahel, de l’Est, du Nord, du Centre-Nord et dans bien d’autres régions  en raison de l’insécurité.

En effet, selon le ministère de la santé et de l’hygiène publique, en mai 2022, 186 formations sanitaires ont fermées leurs portes et 378 autres fonctionnaient à minima, privant ainsi plus de 2 millions de personnes l’accès aux soins de santé. Cette ampleur de la crise humanitaire provoquée par le terrorisme est aggravée par le manque structurel d’accès aux services sociaux de base. Les femmes et les enfants sont les plus touchées par cette crise humanitaire.

Le présidium lors de l’atelier de lancement du projet @InfoH24

C’est fort de ce constat et dans le but de contribuer à l’amélioration de la santé publique au Burkina Faso et soulager les populations vulnérables que la Croix-Rouge Burkinabè et ses partenaires ont mis en place ce projet. Le « Projet santé communautaire au Burkina Faso » veut à terme contribuer à une amélioration de la santé et de la protection des personnes touchées par les conflits et les crises climatiques au Burkina Faso. Les différentes actions de ce projet seront mises en œuvre dans les villes de Kaya, Ouahigouya et Fada N’Gourma. La durée de ce projet financé par l’agence norvégienne de développement (NORAD) est de cinq ans (2021-2025).

Les participants lors de la cérémonie de lancement du projet @InfoH24

Pour la mise en œuvre, il s’agit essentiellement de la surveillance à base communautaire, l’orientation des patients vers un niveau supérieur de soins de santé, la prise en charge des survivants de violences basées sur le genre (VBG), le dépistage à domicile de la malnutrition aiguë et l’information et la sensibilisation de la population sur la santé et l’hygiène. Les principaux bénéficiaires directs de ce projet sont les femmes enceintes et allaitant, les enfants de moins de cinq ans, les victimes des VBG. Les bénéficiaires indirects sont les leaders communautaires, les leaders d’opinion, les acteurs étatiques, etc.

Selon Hamadou Amadou Maïga, représentant le secrétaire général de la CRBF à cet atelier de lancement, cette initiative vise à soulager les populations vulnérables déjà éprouvées par les conflits. « La situation difficile que traverse le pays conforte davantage la Croix-Rouge Burkinabè dans la nécessité de renforcer ses interventions pour couvrir plus efficacement différents domaines comme la santé communautaire, la préparation et la réponse aux catastrophes, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la protection de l’enfance, etc.

Hamadou Amadou Maïga, représentant du secrétaire général de la Croix-Rouge Burkinabè @InfoH24

La Croix-Rouge Burkinabè, structure responsable de l’implémentation du projet sur le terrain compte sur les différents acteurs de mise en œuvre pour la réussite du projet. « Nécessairement, ce projet pour sa réussite a besoin de l’implication de toutes les parties prenantes. C’est pour cela que je profite de l’occasion pour solliciter l’accompagnement des différents acteurs ici présents pour faciliter l’implémentation du projet, condition indispensable pour une atteinte des résultats, et ce, au grand bonheur des plus vulnérables », a déclaré le représentant du secrétaire général de la Croix-Rouge Burkinabè.

Dr Seydou Ouattara, représentant de la secrétaire générale du ministère de la santé et de l’hygiène publique @InfoH24

Le ministère de la santé et de l’hygiène publique salue l’avènement de cette initiative car elle cible les populations les plus vulnérables et particulièrement les femmes et les enfants. Pour Dr Seydou Ouattara, représentant la secrétaire générale du ministère de la santé et de l’hygiène publique, ce projet est une opportunité qui vient renforcer le système de santé du Burkina Faso et va impacter plus de 139 000 bénéficiaires directs. Il rassure que les agents du ministère de la santé seront à la disposition de la Croix-Rouge burkinabè pour la réussite de ce projet. Tout en réaffirmant son engagement et sa détermination à accompagner la CRBF et ses partenaires tout au long de ce projet, le ministère de la santé et l’hygiène publique invite toutes les parties prenantes à faire autant afin de réussir ce projet.

Alfred Kiza, représentant des partenaires @InfoH24

Les partenaires de mise en œuvre de ce projet sont le CICR, la Croix-Rouge Norvégienne, le ministère de la santé et de l’hygiène publique, le ministère du genre et de la famille, les OSC évoluant dans le domaine des VBG, etc. Ce projet est financé par l’agence norvégienne de développement (NORAD). Et pour Alfred Kiza, représentant pays de la Croix-Rouge Norvégienne et représentant des partenaires à ce lancement, ce projet répond à un besoin clair et nécessitait donc un accompagnement des partenaires.  Pour lui, il s’agissait donc de répondre efficacement à un besoin clair dans une synergie d’actions. Tout en remerciant la CRBF, Alfred Kiza invite les acteurs de mise en œuvre à faire preuve d’innovation et de créativité pour l’atteinte des objectifs fixés.

Photo de famille des participants @InfoH24

En rappel, la Croix-Rouge Burkinabè (CRBF) est un acteur humanitaire qui œuvre depuis 1961 à soulager les souffrances humaines en tout temps et en tout lieu en mobilisant le pouvoir de l’humanité. En sa qualité d’auxiliaire des pouvoirs publics, elle œuvre donc à accompagner l’Etat dans sa mission d’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER