23 septembre 2021
spot_img

Burkina Faso : Le Ministère de l’éducation et l’ONG ASMAE mutualisent leurs forces pour un enseignement de qualité au préscolaire

Le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales et l’ONG ASMAE Burkina Faso se sont engagés à généraliser l’utilisation de l’imagier « Yam Wekré » jusqu’en 2023 pour améliorer davantage la qualité de l’éducation dans les structures préscolaires du Burkina Faso. L’atelier de validation de ce nouveau plan est intervenu ce jeudi 22 juillet 2021 à Ouagadougou.

A travers l’imagier « Yam Wekré » mis en place par l’ONG française ASMAE Burkina Faso spécialisée dans le développement de l’enfant, les autorités burkinabè entendent améliorer la qualité du système éducatif. C’est dans cette dynamique, qu’une convention de partenariat a été signée entre le MENAPL, ASMAE Burkina Faso et ses partenaires pour la promotion de cet outil éducatif. Il s’agit de mieux outiller les enfants du préscolaire, leur permettre de bien apprendre et comprendre. L’objectif de cet atelier est de plaider pour la mobilisation des ressources en vue de financer le plan de généralisation de l’utilisation de l’imagier « Yam Wekré ».

Le présidium lors de l’ouverture de l’atelier @InfoH24

« Yam Wekré » qui signifie en langue nationale mooré « éclosion de l’intelligence » est un outil pédagogique et didactique innovant utilisé dans les structures d’éducation préscolaire. Il vise principalement à développer les compétences psychomotrices, socio-affectives, et cognitives des enfants. Yam Wekré a été expérimenté dans 18 structures d’éducation préscolaire du Kadiogo dans la région du Centre et a impliqué plusieurs acteurs du système éducatif burkinabè. Cette expérimentation a débuté le 1er août 2018 et prend fin ce 31 juillet 2021. La phase de généralisation concernera quatre régions et progressivement les autres régions. L’un des objectifs est de toucher le maximum de bénéficiaires notamment les enfants déplacés internes.

Les participants @InfoH24

 Il s’agit de la Boucle du Mouhoun, du Centre, les Hauts Bassins et le Nord sur la période 2021-2023 et concernera spécifiquement les provinces du Kadiogo, du Houet, du Tuy, du Kénédougou, du Mouhoun, de la Kossi, du Sourou, du Yatenga et du Loroum. ASMAE Burkina Faso et son partenaire l’AFD se sont donc engagés à financer la généralisation de cette utilisation selon Rozenn Kiendrebéogo, représentante de la première responsable  d’ASMAE Burkina Faso. Pour elle, la volonté de l’ONG ASMAE Burkina Faso est d’étendre l’utilisation de cet outil à l’ensemble des structures de la petite enfance du pays, que ce soit de développement comme d’urgence en intervenant par exemple dans les espaces amis des enfants, etc. « Cet outil permet à l’enfant d’apprendre en s’amusant », a-t-elle lancé.

Rozenn Kiendrebéogo, représentante de la directrice pays de l’ONG ASMAE Burkina Faso @InfoH24

Le kit Yam Wekré comprend entre autres 312 images reflétant la réalité quotidienne des enfants, 29 fiches techniques récapitulant les activités pédagogiques, 19 fiches de jeux, 5 fiches pédagogiques d’activités classiques, 29 petits sacs contenant les images de chaque thème pédagogique, un guide d’utilisation, un manuel de formation, etc. L’apprenant est amené à observer, réfléchir, choisir, toucher, manipuler les images, s’exprimer, discuter, argumenter, donner son avis.

Vue d’ensemble des participants à cet atelier de plaidoyer @InfoH24

 Selon ASMAE Burkina Faso, l’évaluation du niveau de langage des enfants de grandes sections a concerné 310 enfants dont 170 filles et 140 garçons dans 23 structures préscolaires dont 17 structures partenaires du projet et 6 structures témoins. « Les résultats au terme des évaluations montrent que plus les enfants utilisent l’imagier Yam Wekré, plus leur niveau en langue augmente. De même, la comparaison avec les structures au profit des enfants indiquent que l’utilisation de l’imagier au profit des enfants permet de stimuler leurs compétences langagières grâce à la manipulation, l’expression autour de l’image, le jeu et l’implication de l’enfant comme principal acteur de son apprentissage », soutient ASMAE Burkina Faso.

Yvette Dembélé, représente le ministre de l’éducation nationale @InfoH24

Le MENAPL est convaincu que l’utilisation de l’imagier Yam Wekré contribuera sans doute à améliorer les compétences en langage et pré-lecture des enfants et permet de réduire considérablement l’insuffisance de dotation en matériel pédagogique dans les structures d’éducation préscolaire. Selon Yvette Dembélé conseillère technique au MENAPL représentant le ministre Stanislas Ouaro, le MENAPL en partenariat a aussi élaboré un plan de généralisation de l’utilisation dans les treize régions du Burkina Faso. Elle a au nom du ministre remercié ASMAE Burkina Faso et ses partenaires pour leur investissement dans l’outil Yam Wekré et leur disponibilité à accompagner le MENAPL pour son extension dans les autres régions du pays.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires