27 février 2021

Burkina Faso : Les structures de la 8e législature de l’Assemblée nationale

Articles Connexes

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

Les députés de la 8e législature ont élu ce mardi 9 février 2021,  les membres du bureau de l’assemblée nationale. Sur 127 députés, 126 sont allés aux urnes pour voter six vice-présidents, 10 secrétaires parlementaires et deux questeurs. Cette plénière a permis aussi de mettre en place les commissions parlementaires générales. C’était sous la présidence de Bala Sakandé, président de l’assemblée nationale.

A la suite à la plénière consacrée à la mise en place du bureau de l’assemblée nationale et les commissions générales, les structures dirigeantes de l’assemblée sont connue.

Ainsi, au niveau des fonctions de la vice-présidence de l’assemblée nationale pour cette huitième législature, les vice-président sont les suivants. Il s’agit entre autres de Nestor Bassierè (groupe parlementaire RDJ), Nignan Marie Chantal Boni (groupe parlementaire MPP), Abdoulaye Mossé (groupe parlementaire MPP), Dramane Nignan (groupe parlementaire NTD), Aboubacar Sanou (groupe parlementaire CDP) et Alfred Zinakou Zanzé (groupe parlementaire UPC).

En tant que vice-président de l’assemblée nationale, Nestor Bassierè (groupe parlementaire RDJ) est revenu sur le travail d’un vice-président. « J’ai déjà occupé le poste de vice-présidence de l’assemblée nationale lors de la législature 2007-2012. Et pour une seconde fois, les collègues ont voulu me faire confiance. Pour moi, c’est une invite, c’est une tâche que je dois mener en collaboration avec le président de l’assemblée nationale.

Mais également dans l’intérêt de notre assemblée nationale. Je mesure la lourdeur et la complicité de ma fonction qui est directement rattachée au président de l’assemblée et je me soumettrais à lui selon les orientations et la feuille qu’il aura à me confier dans les jours à venir » a-t-il confié.

Nestor Bassierè (groupe parlementaire RDJ), un des vice-présidents de l’assemblée nationale ©infoh24

Toujours dans la mise en œuvre de cette architecture de l’assemblée nationale, 10 secrétaires parlementaires ont également été élus avec deux questeurs.

Au niveau des secrétaires parlementaires, on a Ousmane Barry, Barthélemy Diarra, Nafissatou Ouédraogo, Halassane Sinaré, Dame Sabou, Maimouna Sawadogo/Ouédraogo ; Claude Ouédraogo, Blaise Dala, Issouf Nikiéma, Lassina Gondé. Pour ce qui concerne le poste de questeurs, ce sont Issa Barry et Antoine Elysée Zongnaaba ont été élus.

En plus, l’Assemblée nationale dispose de huit (8) commissions générales. Et chaque député, à l’exception du président de l’Assemblée nationale est obligé de faire partie d’une commission générale.

Au niveau des membres de commission, a l’exception de la COMFIB (Commission finances et budget) et la CAGIDH (Commission générale institutionnelle et des droits humains), toutes  les commissions sont composées d’un président, du vice-président, d’un secrétaire et d’un rapporteur général.

A souligner que l’assemblée nationale a eu des difficultés pour respecter les 30% dans la répartition des postes et des commissions parlementaires car il y a moins de femmes que d’hommes au parlement. Au regard de l’attente des Burkinabè, le président de l’assemblée nationale, Bala Sakandé a invité les parlementaires «  à œuvrer pour le bonheur du peuple burkinabè ».

Le Président de l’Assemblée Nationale, Bala Sakandé ouvrant la séance des travaux ©infoh24

La mise en place de cette architecture a mis fin à la session ouverte le 28 décembre 2020. La prochaine plénière est prévue pour le 1er mercredi du mois de mars 2021.

En rappel, selon le nouveau règlement de l’assemblée nationale, l’on note la suppression d’ordre de préséance des vice-présidents pour éviter des dysfonctionnements d’ordre protocolaire dans l’intérim et la représentation du président de l’Assemblée nationale. Ce qui signifie que dans cette huitième législature, les six élus sont tous des vice-présidents au même titre.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!