13 mai 2021

Burkina Faso : « Que les autorités jouent leur rôle», Lianhué Imhotep Bayala

Articles Connexes

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit lundi à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

FASOFOOT : L’ASK et le KIKO FC montent en première division

Les lampions se sont éteints sur la saison 2020-2021 du championnat burkinabè de deuxième division. L’ASK et le KIKO FC sont sacrés champions respectivement dans la poule A et dans la poule B et montent en première division pour la saison 2021-2022.

Les confréries africaines de défense du patrimoine culturel africain ont animé une conférence de presse, ce 29 avril 2021, à Ouagadougou. Une initiative de l’Association Deux heures pour nous , deux heures pour Kamita, une organisation pour la défense du patrimoine culturel africain. Une sortie qui se veut une réponse à l’incinération des objets cultuels par une église catholique de Ouagadougou.

Nous demandons à l’État d’assumer sa responsabilité, parce que le Burkina Faso est un pays laïc, de tolérance et des diversités religieuses et culturelles», telle est en substance l’allocution, de Lianhué Imhotep Bayala, coordonnateur de l’association Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita. Une interpellation qui est adressée au gouvernement, au lendemain d’un article de presse faisant état d’incinération d’objets de cultes issus de la région traditionnelle, par une église catholique locale.

Lianhué Imhotep Bayala durant la conférence

Selon ses propos de Lianhué Imhotep Bayala, en organisant la conférence de presse, il s’agit d’inviter l’État pour qu’il interdise la ” profanation des objets de culte». C’est ainsi qu’une saisine a été introduite auprès des juges du tribunal de Ouagadougou, aux fins de statuer sur l’incinération d’objets de culte , par la paroisse Saint pierre de Gounghin.

les journalistes sont venus nombreux assister à la conférence

Selon les organisateurs, l’objectif est de contribuer au vivre ensemble entre les religions , mais aussi de promouvoir la sauvegarde des valeurs et objets issus de la religion traditionnelle.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Football : Les Etalons joueront la Côte d’Ivoire et le Maroc en amical

La trêve internationale en Afrique initialement prévue pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 sera mise à profit pour les matchs amicaux. Le Burkina Faso jouera la Côte d’Ivoire et le Maroc dans le cadre de ces matchs amicaux.

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit lundi à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!