27 février 2021

Burkina Faso : Quel Premier ministre pour Roch Marc Christian Kaboré ?

Articles Connexes

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique

Lutte contre l’insécurité urbaine : Fin de cavale pour un réseau de trafic de personnes.

Onze personnes spécialisées dans des activités illicites comme l’escroquerie, le trafic de personnes, ont été épinglées par la Police Nationale. Forte d’une vingtaine de membres, tous basés dans la ville de Ouagadougou, cette organisation criminelle escroquait ses victimes via une société fictive.

La fin de l’année 2020 a été une période importante dans la vie politique du Burkina Faso. Elle a connu en effet, le double scrutin législatif et présidentiel, la proclamation des résultats, la prestation de serment du président élu, l’installation de la nouvelle Assemblée nationale et l’élection de son président. Autant dire que la nouvelle année, 2021, marque un nouveau départ de la vie politique et publique du pays des Hommes intègres : un ancien-nouveau président du Faso et un ancien-nouveau président de l’Assemblée nationale. Y aura-t-il un ancien-nouveau Premier ministre ?

Il ne reste au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré que de se trouver un Premier ministre pour que toutes les têtes du pouvoirs soient couronnées. Roch Marc Christian Kaboré est le Président du Faso (PF) et Alassane Bala Sakandé est le président de l’Assemblée nationale (PAN). Qui sera donc le Premier ministre (PM) pour le dernier quinquennat ? Tout le monde attend que son nom soit rendu public. Les yeux rivés sur le palais de Kosyam, les Burkinabè se demandent quel Premier ministre Roch Marc Christian Kaboré pourrait se trouver.

Il lui faudra trouver « l’oiseau rare » pour conduire le programme pour lequel il a été réélu le 22 novembre 2020. Dans ce programme, il est inscrit le gigantesque chantier de la réconciliation nationale annoncée avant même la fin de son premier mandat. Si l’on s’en tient aux déclarations de Roch Marc Christian Kaboré, les six premiers mois de son dernier quinquennat seront consacrés à la mise en place d’une machine qui conduira les Burkinabè à une véritable réconciliation.

Et pour conduire un tel chantier, le président du Faso a besoin d’un compatriote qui fasse le minimum de consensus. C’est le premier des critères les plus importants. Il n’a pas besoin d’un véritable chef de gouvernement.  

Lire aussi : Burkina Faso : Et Roch Kaboré jura de respecter la Constitution

A ce titre, certains observateurs n’hésitent à pas à inscrire le nom du Premier ministre sortant, Christophe Dabiré. Ce dernier, arrivé à la tête de l’exécutif en janvier 2019, il aura réussi à apaiser le front social. Certes, les défis connus restent latents : insécurité et covid19. Mais son avantage tient à son âge qui fait de lui un sage et certains lui attribuent des qualités de négociateur au regard de son expérience dans la gestion des affaires publiques. Son magistère de deux ans aura été plus calme que celui de son prédécesseur Paul Kaba Thiéba qui a duré trois ans.

Christophe Dabiré pourrait être l’intermédiaire de toute la classe politique et de la société dans son ensemble pour conduire la réconciliation nationale. S’il est reconduit, le Président du Faso n’aura pas à faire de grosses gymnastiques géopolitiques dans la composition de son gouvernement. Son handicap est aussi son âge avancé. Ses sorties en public affichent un homme fatigué. S’il venait à accepter la mission, il lui faudra un gouvernement jeune et bosseur.

Un autre nom qui circule et qui est à prendre en compte est celui de l’actuel ministre de l’Education nationale et de promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro. Professeur des Mathématiques dans les universités, sa gestion du ministère de l’Education aurait répondu aux attentes du Président du Faso. Et ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que son nom est revenu comme prétendant sérieux au palais de Koulouba (Premier ministère).

Au départ de Paul Kaba Thiéba, le Pr Stanislas Ouaro n’aurait pas été retenu comme Premier ministre du fait de son manque d’assise électorale. Si cet argument revient sur la table, il pèsera énormément puisque son parti le MPP dont il était le candidat aux législatives a obtenu un très bon score dans la Boucle du Mouhoun. Certains observateurs de la faune politique burkinabè le créditent d’un bon négociateur, ce qui lui aurait permis de désamorcer certaines crises dans d’autres départements ministériels. Originaire du grand-ouest, le Pr Ouaro pourrait être en mesure de conduire une feuille de route vers la réconciliation nationale.

Cependant, l’enjeu de cette réconciliation nationale n’a-t-il pas besoin d’une personnalité d’un « âge de sagesse » ? Face à tout cela, Roch Marc Christian Kaboré devra aussi discuter avec les partis membres de la majorité parlementaire, anciens comme nouveaux. Le choix du chef de l’exécutif donnera sans doute une idée plus claire de la vision du Président du Faso pour son second mandat.

- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Très bonne décision de la part du président car mieux reconduire celui qu’on connait bien déjà que repartir sur de nouvelles bases. Bravo pour ce comportement de sage venu du président !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Epinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Épinglé pour des faits de corruption au Togo : Vincent Bolloré plaide coupable

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Opération Barkhane : Les troupes harcèlent dans le Gourma et le Liptako

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Caravane Oskimo Tour 2021 : Le Top de départ pour le 2 avril

Blanchiment d’argent : Le Burkina placé sous surveillance par le GAFI

Blanchiment d'argent : Le Burkina Faso placé sous surveillance par le GAFI (Groupe d’action financière) ainsi que d'autres pays d'Afrique
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!