24 octobre 2021
spot_img

Centre-Est : Nouktara Bénéwéndé, l’homme qui veut reverdir Tenkodogo

Avec ses six enfants, Nouktara Bénéwendé, 46 ans, vend des plants de toutes sortes. Son objectif, gagner de l’argent pour scolariser ses enfants, subvenir aux besoins de sa famille; mais aussi encourager la plantation des arbres fruitiers et des fleurs dans la ville de Tenkodogo. Une façon pour lui de contribuer à lutter contre la déforestation.

Tenkodogo, 17 août 2021, il est 16h. Le soleil se dirige vers l’horizon du couché et quelques nuages sombres annoncent une pluie. Malgré tout, Nouktara Bénéwendé s’active dans son bosquet. « Je suis fleuriste » répond-il lorsqu’on lui pose la question. Et, lorsqu’on y jette un regard, on aperçoit des manguiers, des orangers, des citronniers, de différents types de fleurs, etc. C’est le quotidien de Nouktara Bénéwendé, qui confie : « je vis ici, je commence ma journée à 8h et j’arrête à 18h, après avoir semé et arrosé. Je vends, nourris ma famille et scolarise mes enfants sur les revenus de mon activité ».


Les fleurs, une histoire de passion


Son histoire remonte aux années 2018. « Je suis venu ici parce que j’ai remarqué qu’il y avait un besoin en fleurs ; je m’y suis installé et cela a donné des résultats positifs. Depuis lors, j’ai tout quitté pour me consacrer à cette activité » confie-t-il. Tout sourire, Nouktara explique qu’il s’épanouit dans l’exercice de l’activité et se croit utile à la nature. « Je vend en moyenne 40 à 50 plants par jour. En plus, je contribue à reverdir la nature », ajoute-t-il.

La vente des plants permet à Nouktara Bénéwéndé de subvenir aux besoins de ses enfants ©L’Infoh24


Contribuer à lutter contre la désertification

Plein d’énergie, Nouktara Bénéwéndé est un homme qui fait tout ; c’est lui qui arrose les plantes, parcours tout le jardin pour présenter son œuvre, discute avec les passants, échange avec les acheteurs et s’amuse de temps en temps avec ses enfants. « J’achète les pousses et les graines à planter à Orodara. Je sème les graines dans le bosquet et quand les jeunes plantes grandissent, je les expose pour les passants qui en veulent ».

Par son activité Nouktara Bénéwendé entend apporter sa contribution pour lutter contre la désertisation ©L’Infoh24

A 46 ans, Nouktara Bénéwendé a compris l’utilité de son métier « lutter contre la déforestation à Tenkodogo » dit-il. Pour ce faire, il entend poursuivre dans la même lancée et aussi initier ses six enfants qui travaillent avec lui quotidiennement. En alliant nature et économie, Nouktara Bénéwendé a su se faire de l’argent, des amis, des connaissances, un carnet d’adresse, mais surtout encourager ses concitoyens à planter des arbres fruitiers ou non. Grâce à sa contribution, Tenkodogo, pourra se doter d’autres vergers à l’image des vergers de la mairie et de l’Eglise catholique.

Articles Connexes

27e édition du FESPACO : L’Etalon d’or de Yennenga revient à « La femme du...

0
Débutée le 16 octobre dernier , la 27 édition du FESPACO a refermé ses portes ce 23 octobre 2021 avec l'étalon d'or de yennenga attribué au long métrage " La femme du Fossoyeur" du réalisateur somalien Khadar Ahmed.

Coupe CAF : L’ASFA YENNEGA éliminée par la modeste équipe du Binga FC

0
L’ASFA YENNEA est tombée dans l’après-midi de ce samedi 23 octobre 2021 face au Binga FC du Mali qui évolue en deuxième division. Les Asfagiens ont été battus aux tirs aux buts 7-6 après un score de 1-0 à la fin du temps règlementaire.

Ecole nationale des Eaux et Forêt : La Promotion «Résilience» prête à servir

0
La tradition a été une fois encore perpétuée ce vendredi 22 Octobre 2021 à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêt (ENEF) de Dindéresso avec...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires