25 février 2021

Journée Internationale de l’éducation : Children Believe pour un journalisme sensible à la protection de l’enfant au Burkina Faso

Articles Connexes

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement après sa démission de la fonction publique

Mali : Le procès du général Sanogo reprend ce jeudi 25 février 2021

Mali : Le procès du général Sanogo reprend jeudi 25 février 2021. Il comparait en appel en compagnie d''autres militaires

Burkina Faso : Découverte de charbon bactérien

Burkina Faso : Des hommes contaminés par du charbon bactéridien à Dano dans le Ioba selon le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Présidentielle au Niger : L’opposition conteste sa défaite

Présidentielle au Niger : l'opposition conteste sa défaite à travers un déclaration faite par le candidat arrivé deuxième selon la CENI

A la faveur de la journée internationale de l’éducation prévue le 24 Janvier 2021, L’ONG Children Believe a organisé une séance de renforcement des capacités d’une trentaine d’hommes des médias le 21 Janvier 2021 à Ouagadougou sur la protection des droits de l’enfant en contexte d’urgence. 

Avec la crise sécuritaire, le droit à l’éducation des enfants est plus que jamais mis à rude épreuve au Burkina Faso.  1 049 767 personnes sont déplacées et 2398 écoles fermées. Cette situation est très préoccupante et nécessité des actions urgentes et concertées selon la directrice Afrique de l’Ouest de Children Believe, Mavalow Christelle Kalhoulé. A l’écouter, l’ONG veut mener ce combat pour la protection et la promotion des droits de l’enfant  avec les hommes de médias à ses côtés.

Cette adhésion souhaitée de la presse est devenue une réalité à la fin des modules d’information et de sensibilisation présentées aux hommes de médias. Ce sont des présentations sur les droits reconnus à l’enfant et plus spécifiquement sur le droit à l’éducation en contexte d’urgence.   

Karim Sankara, administrateur du programme protection de l’enfant  de l’UNICEF a présenté la place du système des nations unis dans le renforcement de la protection des droits de l’enfant. A ce niveau, il a mis le curseur sur sur le rôle de soutien à la création d’une législation nationale et internationale favorable pour les pays. Les participants ont aussi eu droit à un exposé sur l’approche redevabilité sensible à l’enfant. Cette nouvelle approche impose de mettre l’accent sur la participation des enfants à la prise de décision.

Simplice ZONGO

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement

Syndicalisme : Bassolma Bazié demande l’arrêt de son mandatement après sa démission de la fonction publique

Mali : Le procès du général Sanogo reprend ce jeudi 25 février 2021

Mali : Le procès du général Sanogo reprend jeudi 25 février 2021. Il comparait en appel en compagnie d''autres militaires

Burkina Faso : Découverte de charbon bactérien

Burkina Faso : Des hommes contaminés par du charbon bactéridien à Dano dans le Ioba selon le porte-parole du gouvernement.

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour

Burkina Faso : Le recrutement des magistrats de retour
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!