13 mai 2021

Conseil des ministres : Un projet de loi pour prolonger le bail des conseils municipaux

Articles Connexes

Football : Les Etalons joueront la Côte d’Ivoire et le Maroc en amical

La trêve internationale en Afrique initialement prévue pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 sera mise à profit pour les matchs amicaux. Le Burkina Faso jouera la Côte d’Ivoire et le Maroc dans le cadre de ces matchs amicaux.

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit lundi à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Fonds minier du développement local : les acteurs appellent l’État à renforcer et assumer son leadership

Ouvert le 10 mai 2021, l'atelier d'échanges sur la mise en oeuvre du Fonds minier pour le développement local...

Le conseil des ministres présidé par le président du Faso, Roch Kaboré ce mercredi 3 mars 2021 à Ouagadougou a délibéré sur les dossiers inscrits à l’ordre du jour, entendu des communications orales et autorisé des missions à l’étranger.

Concernant la présidence du Faso, le conseil des ministres a adopté un décret portant organisation du cabinet du ministre d’état chargé de la réconciliation nationale et la cohésion sociale. Il s’agit pour le conseil de doter ce cabinet du ministre d’état  d’une organisation nécessaire à son fonctionnement et à l’effectivité de ses missions. Et ce décret dote le ministère d’une organisation effective.

Au titre du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, le conseil a planché sur un projet de loi portant prorogation du mandat des conseils municipaux et des conseils régionaux. Dans la mesure où, le mandat des conseils prenait fin en mai 2021 avec les élections municipales.

De ce fait, le conseil a adopté un projet de loi qui vise à demander à l’Assemblée nationale la prorogation du mandat des élus locaux pour une période de un an, de sorte à pouvoir organiser les élections municipales en mai 2022. Le report permettra, ainsi de passer en revue plusieurs aspects entrainant un certain nombre de réformes dans le cadre du dialogue politique souhaité par le Président du Faso.

Au titre du ministère de la communication, le conseil a adopté deux décrets portants respectivement approbation des statuts des éditions Sidwaya et  approbation des statuts de la radiodiffusion télévision du Burkina Faso RTB. Ainsi ces deux établissements passeront donc désormais intégralement d’une gestion publique à une gestion de type privé.

Le ministre en charge de la communication, Ousseni Tamboura©infoh24

Au titre du ministère de l’Eau et de l’assainissement, le conseil des ministres a adopté un rapport d’approbation des résultats d’appel d’offre accéléré lancé le 23 septembre 2020 pur des travaux de réalisation de 53 systèmes d’adduction d’eau potable dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des cascades, des Hauts bassins et du sud-ouest. Le conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché d’un coût total de 9 milliards de FCFA.

Au titre du ministère des transports et de la mobilité urbaine, le conseil a adopté un rapport relatif au projet de mobilité urbaine de grand Ouaga, deuxième phase. Par ce projet le gouvernement va acquérir 200 bus, à aménager des infrastructures de voiries et de carrefour, à construire et à construire des abris bus multi moderne à la place Naaba Koom de Ouagadougou.  Ce rapport autorise donc  la conclusion de contrat au profit de la SOTRACO et de la commune de Ouagadougou pour des montants évalués à plus de 51 milliards de FCFA. Au terme du projet la mobilité urbaine de Ouaga devrait nettement s’améliorer tant en qualité qu’en quantité.

Concernant le projet de grand Ouaga, le ministre en charge du transport, Vincent Dabilgou donne plus d’explication.

 Pour le projet de transport urbain de grand Ouaga est un projet que nous avons initié depuis 2016.  Ce projet part du fait que nous avons constaté que le système de mobilité dans nos grandes villes notamment Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et dans d’autres régions, on constate que  le déplacement de 80%  des burkinabè est à deux roues. Et cela montre que le coût du transport est difficile et la pollution.  

C’est dans ce cadre du programme du président du Faso. Ainsi nous avons eu l’accompagnement de deux géants à savoir SCANIA, spécialisé dans les questions de transports . Avec ce projet on aura 230 bus pour la mobilité dans le grand Ouaga mais en réalité on aura 330 bus parce qu’au niveau du parc automobile il y a 100 bus pour les questions liées aux locations au niveau de la SOTRACO.

Le ministre en charge des transports et de la mobilité urbaine©infoh24

Comment va s’opérer ce projet

Pour le ministre Dabilgou, ils vont commencer à aménager tout le système de voirie parce que nous sommes très mobiles. Pour lui chacun de nous se déplace avec un peu de mobilité supérieure à 3,5 de déplacement/personne et par jour pour le citoyen de Ouagadouou. Pour ce faire, selon le ministre, on aura des bus confortables et rapides. La première phase sera la livraison des bus et la seconde l’aménagement des voies pour permettre aux bus d’être à l’heure.

Et tout sera mis en œuvre pour que les burkinabè empruntent le bus. Faire du bus un moyen de transport rapide à en croire le ministre Dabilgou. Sur le dossier de la compagnie air Burkina, le ministre a reconnu que le dossier piétine.

Mais le Burkina a la chance d’avoir un partenaire qui malgré les difficultés est toujours d’accord pour travailler. Et dans ce business  plan, il y a airbus qui souhaite étendre la flotte dans la sous-région. Il faut noter que la dette intérieure de la compagnie air Burkina est très élevée. Vous savez comment cette compagnie a été gérée avec le groupe Aga Khan. Chacun a amené sa tente ou sa cousine  et l’investissement, le fournisseur demande de payer 3 milliards FCFA. Mais tout cela est mineur ,car avec le nouveau projet tout rentrera dans l’ordre.            

Sur la question de négociations avec les groupes terrorises

Le ministre de la communication persiste et signe que « le gouvernement du Burkina n’est pas en train de négocier avec les groupes terroristes. J’avais relevé que dans les zones impactées par l’insécurité. On a noté une prise de conscience de certains leaders d’opinion (coutumiers, religieux et des personnes ressources) qui avaient pris conscience qu’il fallait lancer un appel et des sensibilisations à l’endroit des burkinabè qui s’étaient enrôlés dans des groupes terroristes de quitter. Et le gouvernement encourage cette attitude parce que c’est autre pan de la lutte.

Il ne s’agit pas seulement aussi de déployer des stratégies militaires mais aussi de faire en sorte que des burkinabè ne puissent pas encore rejoindre le camp des terroristes. Et la position du gouvernement est toujours celle-là. Je ne peux pas infirmer ou confirmer. Le plus important est que le Burkina Faso n’a pas entamé de négociations avec les groupes terroristes.           

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Football : Les Etalons joueront la Côte d’Ivoire et le Maroc en amical

La trêve internationale en Afrique initialement prévue pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022 sera mise à profit pour les matchs amicaux. Le Burkina Faso jouera la Côte d’Ivoire et le Maroc dans le cadre de ces matchs amicaux.

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Afrique du Sud : Une affaire de corruption éclabousse le Congrès National Africain(ANC)

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre le terrorisme : Ce que le général Mahamat Idriss Deby a dit lundi à ses soldats du G5 Sahel

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts

Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de malversations mis aux arrêts
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!