5 mars 2021

Covid19 au Burkina Faso : Des signes d’efficacité établis pour le traitement à base de chloroquine

Articles Connexes

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

L’essai clinique Chloraz annoncé depuis le 26 Mars 2020 par le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation vient de livrer ces premiers résultats. Dans un communiqué de presse du 22 décembre 2020, l’investigateur principal Halidou Tinto indique un bénéfice de traitement avec la combinaison de Hydroxychloroquine associé à Azythromicine chez les patients.

Le protocole de traitement proposé par le ministère de la Santé pour la prise en charge des malades du COVID19 présente des signes d’efficacité. C’est ce qui ressort du communiqué de presse. A en croire les résultats préliminaires présentés, une étude comparative a révélé que la proportion de patients déclarés guéris était plus importante dans le groupe de ceux qui ont reçu le traitement comparativement à ceux qui ne l’ont pas reçu, soit 75,2% contre 58,5%. Il ressort également que la proportion de patients décédés était cinq fois plus importante dans le groupe de ceux qui n’ont pas reçu le traitement comparativement aux patients qui l’ont reçu, soit 21,7% contre 4,5%.  Aussi, le temps moyen entre le diagnostic et la confirmation de la guérison était plus long chez les patients qui n’ont pas reçu le traitement par rapport à ceux qui l’ont reçu, soit 14,5 jours contre 12,9 jours.

Sur le plan de la sécurité de l’utilisation du traitement, les résultats préliminaires révèlent que 92% des patients qui ont été traités à base du traitement n’ont présenté que des effets secondaires mineurs, notamment des démangeaisons. L’étude montre également qu’après 7 jours, plus de la moitié des patients ayant été soumis au traitement avait un résultat négatif. C’est d’ailleurs ce qui fait dire à l’équipe de recherche que la durée de la mise en quarantaine peut être ramené de 14 à 7 jours sans grand risque. L’équipe de recherche note qu’elle n’a pas observé des effets néfastes du traitement dans le sang, le foie et les reins. L’analyse des données de l’impact du traitement sur le cœur est toujours en cours .

Simplice ZONGO

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!