25 juillet 2021
spot_img

Factures d’eau : L’ONEA opte pour un système basé sur la consommation réelle

Articles Connexes

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a présenté au conseil une communication relative aux difficultés rencontrées par l’Office nationale de l’eau et de l’assainissement (ONEA) sur le système de facturation de l’ONEA et la fourniture d’eau. Au sortir du conseil le ministre de l’eau a donné des explications

Selon le ministre en charge de l’eau, Ousmane Nacro, ces difficultés sont de deux ordres : celles liées au système de facturation et celles liées à l’approvisionnement des régions et surtout la ville de Ouagadougou en eau. Pour ce qui concerne le système de facturation, le ministre a rappelé qu’après les différentes plaintes enregistrées par les clients  et après les différents constats, « nous avons tenu à Koudougou les 14 et 15  mars, un atelier qui a réuni outre les cadres de l’ONEA, des anciens directeurs généraux de l’ONEA, la ligue des consommateurs et d’autres personnalités. A cet atelier, nous avons fait  l’état des lieux  de ses différentes difficultés et en conclusion, l’atelier a suggéré que nous abandonnons le système de facturation actuelle. Mais nous sommes allés plus loin en proposant un nouveau système de facturation basé sur la consommation réelle.

Les journalistes ©Infoh24

Je voudrais porter à la connaissance de l’opinion qu’en 2010, l’ONEA enregistrait environ 185 000 clients, en 2020, elle enregistre près de 510 000 clients contre 164 releveurs de compteurs. Et lorsqu’il s’agit de ce type d’explosion au niveau de la clientèle, les sociétés de production  d’eau passent à une autre échelle qui consiste donc à passer la facturation mensuelle à une facturation avec une autre périodicité. Et dans le cas de l’ONEA, nous avons décidé donc de garder la facturation bimestrielle c’est-à-dire relever le compteur une fois tous les deux mois.  

Le système que nous avons décidé d’abandonner consistait lorsque nous sommes au cours du mois de janvier et que nous voulons relever une fois ce compteur pour deux mois et que nous relevons le compteur en janvier, nous prenons la consommation que nous trouvons et nous additionnons avec la consommation du mois antérieur donc le mois de décembre et nous prenons ce montant total que nous divisons en deux pour avoir une moyenne. Et c’est cette moyenne que nous prenons pour estimer la consommation du client pour ce qui concerne le mois de février.

La nouvelle formule consistera à rester dans le bimestriel mais si je garde le mois et de février, cette fois-ci nous n’allons pas relever en janvier mais nous allons nous mettre à la fin du deuxième mois pour relever le compteur ce qui nous donne l’avantage d’avoir une consommation cumulée du consommateur des mois de janvier et de février.

Ce système sera basé sur une consommation réelle et lorsque nous prenons cette consommation cumulée des deux mois, nous allons une fois de plus diviser la consommation cumulée en deux. Nous prenons la première moitié pour le mois de janvier tout en maintenant la tranche sociale qui est de 8 mètres cubes pour le mois de janvier. Nous prenons la deuxième moitié au titre du mois de février avec une fois de plus la tranche sociale qui est de 8 mètres cubes et la facture de mois de janvier sera payée à une échéance comme mars. Celle qui sera retenue au titre du mois de février  sera payée à une autre échéance comme le mois d’avril.

La différence avec le système que nous avons décidé d’abandonner  est simple. Le nouveau est basé sur du réel pendant que l’ancien système était basé sur une estimation.

Le changement du système a permis de voir les difficultés des clients mais coté ONEA on a compris que certains releveurs s’adonnaient à des pratiques qui sont aux antipodes  du fonctionnement de l’ONEA. Pour la mise en œuvre du nouveau système, l’ONEA demande deux mois pour associer le maximum de consommateur. Ce qui permettra de régler le passif actuel.    

Pour ce qui concerne l’approvisionnement de la ville de Ouagadougou, nous avons tous constaté les semaines passées, des pénuries d’eau assez prolongés dans certains quartiers de Ouagadougou. Il faut le dire, c’est déplorable. Cette situation est simplement due une panne de la conduite principale qui alimente certains quartiers  notamment le quartier Nangrin, la patte d’oie, Bonheur ville, Wappasi et d’autres quartiers. Les travailleurs ont été obligés de déchirer le bitume pour réparer la panne. Nous pensions sortir d’affaire lorsque cette panne a été réparée. Malheureusement nous avons été immédiatement confrontés à des problèmes d’énergie.

Le ministre en charge de l’Eau, Ousmane Nacro ©infoh24

A partir de nos deux stations de Ziga et de Loumbila, la nationale de l’électricité n’arrive plus à fournir l’énergie nécessaire pour le fonctionnement des deux stations de pompage. Or Ziga est la station qui approvisionne la plupart des quartiers de Ouagadougou. Voilà les deux raisons que nous avons retrouvées comme les difficultés de l’ONEA à l’heure actuelle. Depuis que nous avons eu des problèmes  d’énergie, des solutions ont été trouvées  pour fournir ces quartiers en eau potables.

Deux mois pour régler le passif

Nous  avons demandé deux mois à partir de cet instant que le conseil a marqué son accord pour nous permettre d’entamer le processus. Au niveau  du passif, on a toujours des consommateurs qui ont des factures de plusieurs millions, des clients qui ont des problèmes de compteurs.

Et nous pensons pouvoir gérer toutes ces plaintes pour un nouveau départ qui ne soit pas contesté. Pour ce nouveau système, il y aura des appareils pour photographier le compteur avec les relevés pour ramener au niveau du service clientèle pour qu’en cas de contestations, nous puissions avoir la preuve matérielle pour permettre au consommateur de vérifier ».      

 Voici résumé, le propos du ministre Nacro à la sortie du conseil des ministres de ce mercredi 28 avril 2021.     

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
spot_img

A la Une

LDC Afrique en Dames : Première sortie réussie pour l’USFA du Burkina Faso

Le tournoi qualificatif de la ligue des champions de la CAF en dames a débuté ce samedi 24 juillet 2021 dans la zone UFOA-B. Les colombes de l’USFA, représentantes du Burkina Faso entament ces éliminatoires par une victoire 1-0 face Onze Sœurs de la Côte d’Ivoire.

Strongman Classic 2021 : Le Burkinabè Iron Biby pulvérise le record du monde en Axle Press

La compétition de Strongman classic 2021 s’est déroulée ce samedi 24 juillet 2021 à Londres en Angleterre. Le burkinabè Iron Biby a profité pour battre le record du monde en Axle Press après avoir soulevé un poids de 2017kg.

Université Thomas Sankara : Une nouvelle promotion de gestionnaire à la quête de l’emploi

La joie était vibrante à l'université Thomas Sankara, ce vendredi 23 juillet 2021. Des jeunes filles et garçons, de bleu vêtu, ont marqué leur passage. En effet, plusieurs dizaines d'étudiants en formation en sciences économiques et de gestion, ont marqué une autre étape dans leur cursus scolaire avec la fin de leur formation académique.

50ème promotion de l’École nationale de police : 639 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

Placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo Clément...
- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img