23 septembre 2021
spot_img

FESPACO 2021 : De grandes innovations au programme de la biennale du cinéma africain

La Délégation générale du FESPACO a rendu publique ce jeudi 9 septembre 2021, la sélection officielle de la 27e édition du FESPACO. C’était au cours d’une conférence de presse animée par la ministre burkinabè en charge de la Culture, Elise Ilboudo/ Thiombiano et le Délégué Général du FESPACO, Moussa Alex Sawadogo dans l’enceinte du Ciné Burkina.

Le festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou se déroulera du 16 au 23 octobre 2021 dans la capitale burkinabè. 27e édition du genre, le FESPACO 2021 sera célébré sous le thème « Cinémas d’Afrique et de la diaspora : nouveaux regards, nouveaux défis ». Le Sénégal est le pays invité d’honneur de cette biennale du cinéma africain reporté de quelques mois en raison de la pandémie mondiale du coronavirus.

Cette édition se veut être un défi pour le comité d’organisation qui a mis les bouchées doubles pour réussir cet évènement d’envergure internationale. En effet, plusieurs innovations seront au programme de ce FESPACO 2021 pour le grand bonheur des professionnels du cinéma, des cinéphiles et des festivaliers. Le budget prévisionnel alloué à l’organisation du FESPACO 2021 s’élève à plus d’1 milliard 400 millions de FCFA selon Moussa Alex Sawadogo, délégué général du FESPACO.

Moussa Alex Sawadogo, délégué général du FESPACO

En matière d’innovations selon Moussa Alex Sawadogo, l’on noter entre autres, la section professionnelle, le marché international du cinéma africain, l’atelier Yennega post-production qui est un dispositif de soutien à la production de films africains au stade de la post-production. Huit projets de films ont été sélectionnés après appel à candidature. Il y a aussi, la Yennega Academy qui est une plateforme consacrée aux jeunes talents du cinéma africain. Elle propose des masters class autour des différents métiers du cinéma comme la production, la réalisation, l’écriture de scénarios, la distribution, etc.

Vue partielle des journalistes et professionnels du cinéma fortement mobilisés pour ce point de presse

On peut noter également la Yennega connexion qui est un cadre de rencontres dédiées aux partenaires, de formation en ventes internationales, marketing, distribution, exploitation et programmation; le Yennega Lebooni réservé aux activités de réflexion et de débats entre les professionnels du cinéma et le grand public. Les débats-forums, un colloque international sur le thème du FESPACO 2021, les  animations artistiques et musicales, des foires artisanales et gastronomiques seront au programme de cette 27e édition du FESPACO. Moussa Alex Sawadogo s’est également réjoui du dynamisme de l’industrie cinématographique burkinabè malgré les difficultés de financement et aussi de la place accordée à la gente féminine.

Elise Ilboudo/Thiombiano, ministre burkinabè de la culture

La ministre de la culture du Burkina Faso, Elise Ilboudo/Thiombiano a, au nom du gouvernement, salué le travail abattu par les professionnels du cinéma africain et de la diaspora pour faire du FESPACO une réussite africaine malgré le contexte marqué par le double défi sécuritaire et sanitaire. Elle s’est réjouie de l’engouement autour des films en compétition malgré les difficultés de divers ordres marqués également par le tarissement des sources de financements des films. Pour elle, le FESPACO constitue un espace d’expression, d’éclosion et de promotion de talents mais aussi une plateforme de développement de l’industrie cinématographique et audiovisuelle. Elyse Ilboudo/Thiombiano a rassuré que le Burkina Faso prendra toutes les dispositions sécuritaires et sanitaires pour garantir non seulement le bon déroulement du festival mais aussi garantir la sécurité des professionnels du cinéma et des festivaliers.

Abdoul Aziz Cissé, représentant du Sénégal pays invité d’honneur du FESPACO 2021

Abdoul Aziz Cissé, secrétaire permanent du fonds de soutien à l’industrie cinématographique du Sénégal et représentant du Sénégal pays invité d’honneur s’est réjoui du choix de son pays. Il rassure que cela permettra de renforcer les liens de coopération et d’amitié qui existent entre les deux pays en général et dans l’industrie cinématographique en particulier.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires