25 juillet 2021
spot_img

G5-SAHEL : Le haut commandement dément les accusations d’exactions contre des civils

Articles Connexes

Dans un communiqué signé à Niamey, le 08 Avril 2021 de la Cellule de communication de la Force conjointe du G5 Sahel, dont L’InfoH24 a obtenu une copie, la Force Conjointe dément toute implication de ses éléments des « arrestations arbitraires». Voici in extenso le communiqué.

Des rumeurs sur les réseaux sociaux font état de plusieurs allégations accusant une unité en opération de la Force Conjointe G5 Sahel (FC-G5S) d’exactions commises lors de son action sur le terrain.

Suivant ces rumeurs, le 8ème bataillon de la Force Conjointe se serait rendu coupable d’arrestations arbitraires de civils dans les localités de BAKAL et KAYGOUROU et d’exécution sommaire d’un civil dénommé SIDI EL MOCTAR dans les environs de la localité de BAKAL. Ledit bataillon aurait également affronté des éléments terroristes de l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) au cours de leur progression, affrontement à l’issue duquel au moins vingt (20) terroristes auraient été neutralisés.

La Force Conjointe G5 Sahel porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que, concernant ses unités, ces allégations sont infondées. Ni le bataillon tchadien, ni aucune autre unité de la Force Conjointe, jusqu’à preuve de contraire, ne pourraient être tenus pour auteurs de ces allégations.
Par contre, onze (11) individus sont détenus par les services de prévôté de la FC-G5S. il s’agit de trois (03) combattants de l’EIGS et huit (08) présumés terroristes. En respect des procédures en vigueur, ces individus seront mis à la disposition des services compétents de leur pays d’origine pour la suite des procédures judiciaires.

La Force Conjointe du G5 Sahel condamne ce genre d’allégations infondées faites à son encontre et visant uniquement à ternir son image. La Force Conjointe rappelle qu’elle a, entre autres missions, celle de la protection des populations et dans toutes ses actions, applique une politique de tolérance zéro en matière de violation des droits de l’Homme.

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
spot_img

A la Une

Université Thomas Sankara : Une nouvelle promotion de gestionnaire à la quête de l’emploi

La joie était vibrante à l'université Thomas Sankara, ce vendredi 23 juillet 2021. Des jeunes filles et garçons, de bleu vêtu, ont marqué leur passage. En effet, plusieurs dizaines d'étudiants en formation en sciences économiques et de gestion, ont marqué une autre étape dans leur cursus scolaire avec la fin de leur formation académique.

50ème promotion de l’École nationale de police : 639 agents déterminés à servir avec loyauté et intégrité

Placée sous la présidence du ministre d’État, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pengdwendé Clément Sawadogo Clément...

Incendie au cabinet Farama et Associés : La Coalition Syndicale exprime sa solidarité

Suite à l’incendie qui s’est déclaré au Cabinet de Maître FARAMA et associés, le samedi 17 juillet 2021, la coalition syndicale à travers cette déclaration exprime sa solidarité

Burkina Faso: La BRAKINA offre 10 métiers à tisser larges bandes aux associations de tisseuses

La société BRAKINA SA a procédé ce vendredi 23 juillet 2021 à une remise de don au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat. Ce don est composé de 10 métiers à tisser larges bandes sous forme de subvention.
- Advertisement -spot_img

Plus d'articles

- Advertisement -spot_img