6 mars 2021

Napoussoum 2021 de Naba Kougri de Gomponsom (Yako) : Une tradition respectée dans la joie

Articles Connexes

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur au cours d'une conférence de presse animée le 4 mars 2021.

Gomponsom, un village situé à quelques 9 km de la Commune de Yako était en fête le 17 janvier 2021. A l’occasion de la cérémonie de salutations ou Napoussoum, les populations ont communié avec leur chef, Sa Majesté Naba Kougri.

A la population de Gomponsom s’est jointe autorités administratives, religieuses et politiques pour souhaiter une bonne nouvelle année à Naba Kougri, à l’occasion de sa fête coutumière qui a lieu chaque année.

La cérémonie aussi bien festive que coutumière a connu un grand rassemblement. Naba Kougri après les différents rites s’est installé sur le trône afin de recevoir les salutations de ses « administrés ». L’on ne salue pas le chef les mains vides dit-on dans la tradition moaga.

Ainsi, chaque invité ne manquait pas de faire non seulement des bénédictions et de souhaiter ses bons vœux au chef mais aussi de lui gratifier de cadeaux. Chaque entrée et sortie du chef était accompagné de cris de joie de la foule déjà en extase.

La population sortie “saluer” le chef à l’occasion de sa fête ©InfoH24

Naba Kougri dans son adresse à sa population, a rappelé la place et l’importance de la tradition dans la vite de chaque localité. Il a insisté sur la nécessité de préserver ces valeurs, les coutumes qui sont une lumière et un repère pour la génération actuelle. A la jeunesse, il a insisté sur le respect. A propos du respect, il s’agit surtout de celle due des aînés.  

Les bons vœux de Naba Kougri

A la population de Gomponsoum et à ses invités le Naba Kougri a livré le message suivant ; « Je souhaite une bonne et heureuse année 2021 à toutes et tous et bon retour dans vos familles respectives. Je vous demande de vous unir pour vaincre les forces du mal. Que Dieu protège le Burkina Faso et que la paix revienne ».

Quelques autorités venues présenter leurs vœux à Naba Kougri ©InfoH24

Parmi les invités, il y avait les autorités provinciales, politiques et religieuses, des fils de localité vivant ailleurs. L’on a noté la présence donc du Haut-commissaire du Passoré, Issiaka Segda, du président du Conseil régional du Nord, Réné Bila Zida, du Maire de la Commune Gilbert Nanema, du député Halidou Sanfo, et celle du PDG de Sol Confort et Décor, Zida Michel. A eux tous, le chef de Canton a appelé chacun à travailler pour l’unité et le développement dans sa localité et de la province en général.

Le député Halidou Sanfo, tout en formulant ses vœux au chef a insisté sur l’importance de cette fête et la nécessité de sa pérennisation car, elle est un cadre d’apprentissage et de renforcement de valeurs culturelles.

Ibrahim BARRY (Correspondant)

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Attaques terroristes : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée dans la lutte contre le fléau

Terrorisme au Burkina : SOS TERRORISME appelle à l’union sacrée

Burkina Faso : Ce qu’il faut au stade du 4-août pour être aux normes

La Confédération Africaine de Football (CAF) a suspendu le stade du 4-août de Ouagadougou car il répondait plus aux normes internationales. Voici de façon succincte les critères qu’il faut remplir pour le joyau du sport burkinabè puisse accueillir de nouveau, les compétitions internationales.

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Passation de charges au CFOP : Eddie salue Zeph et se planche sur la réconciliation

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion et d’inaction», Pr Abdoulaye Soma

Burkina Faso : « Zéphirin Diabré a fait un mandat d’exclusion », selon le Pr Abdoulaye Soma, président du Mouvement Soleil d’Avenir (SA)
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!