7 mars 2021

Nomadisme politique chez les élus locaux au Burkina : Le conseil d’Etat vient de trancher

Articles Connexes

CAN U20 : Les ”Blacks Satellites” du Ghana sacrés champions 2021

C'est la fin de l'édition 2021 de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) des moins de 20 ans avec le sacre de l'équipe du Ghana devant celle de l'Ouganda. Les juniors ghanéens ont battu en finale les juniors ougandais par 2-0.

Eliminatoire CAN 2021 : Les Étalons joueront finalement leurs matchs au Sénégal

Après la suspension du stade du 4-août par la CAF, le Burkina Faso devrait trouver au plus vite un autre terrain pour accueillir ses matchs internationaux. Le Maroc était annoncé pour les Etalons et la Côte d’Ivoire pour SALITAS FC. Dans un communiqué, la Fédération Burkinabè de Football annonce avoir trouvé un accord avec les autorités sénégalaises pour abriter le match entre les Etalons et le Soudan du Sud, comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021 (la compétition se jouera en janvier 2022).

Présidence de la CAF: Jacques Anouma et Augustin Senghor jettent l’éponge

Jacques Anouma et Augustin Senghor ont retiré leurs candidatures à la présidence de la CAF. Les deux candidats respectivement de la Côte d’Ivoire et du Sénégal ont donc accepté la solution de la FIFA qui proposait un compromis autour du candidat Sud-africain Patrice Motsepe. Les élections à la tête de la CAF aura lieu le 12 mars 2021 à Rabat au Maroc.

Sahel : Barkhane a pilonné des positions de l’Etat islamique

Sahel : Barkhane a pilonné des positions de l'Etat islamique

6e congrès du SYNAGSP : Les militants veulent défendre leurs intérêts

6e congrès du SYNAGSP : Les militants veulent défendre leurs intérêts

Il n’est pas rare de voir, dans le Landerneau politique burkinabè des démissions et des ralliements d’élus locaux et d’un parti politique à l’autre. Cette situation perturbe très souvent le jeu politique. Pour avoir une meilleure lecture de la situation et les conséquences à en tirer, le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale a requis l’avis du conseil d’Etat dont voici l’essence.

Le ministère en charge de la vie politique a adressé une correspondance au Conseil d’Etat le 3 décembre 2020 en vue de requérir « son avis sur les démissions formelles et celles non formelles des élus locaux et d’autre part, sur leur départ des partis politiques sous la bannière desquels ils ont été élus pour d’autres partis politiques ».

Et le ministère explique que « pour les élus locaux qui ont formellement démissionné de leur parti politique d’origine, il a invité les Gouverneurs des Régions à veiller à leur remplacement en vertu de l’article 238 du code électoral. » Il reste alors la question des élus « dont la démission n’a pas été formellement actée (auprès des autorités administratives) et qui pourtant se sont inscrits sur les listes d’autres partis. Le ministère est donc confronté à un vide juridique du fait de l’inexistence de dispositions en la matière tant dans le code électoral que dans le code général des collectivités. »

L’avis…

Après s’être déclaré compétent, le Conseil d’Etat fait savoir que « la Constitution (ndlr : du Burkina Faso) a réglé la question des migrations politiques notamment en son article 85 qui dispose que : « chaque député est le représentant de la nation. Tout mandat impératif est nul. Toutefois, tout député qui démissionne librement de son parti ou de sa formation politique ou qui perd son statut d’indépendant, notamment en devenant membre d’un parti ou formation politique est déchu de son mandat. Il est procédé à son remplacement conformément à la loi. »

Quant aux élus locaux, le code électoral en son article 238 dispose que : « les conseillers municipaux sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans. Les conseillers sortants sont rééligibles. Tout conseiller municipal qui démissionne librement de son parti ou de sa formation politique en cours de mandat est remplacé par un suppléant. ll en est de même pour tout conseiller indépendant qui adhère à un parti ou formation politique.»

Le conseil tranche mais…

Malgré cette précision, le nomadisme politique continue de créer des brouilles au sein de l’opinion et de la classe politique. Selon le conseil d’Etat, « tout élu local qui change d’allégeance partisane en cours de mandat électoral ou tout élu qui s’est présenté sous les couleurs d’un parti en en défendant les principes et le programme, rompt en quelque sorte ce « contrat moral » et renie ses présumées convictions d’hier pour adhérer à un autre parti est, de fait ou tacitement démissionnaire. ll appartient à son parti d’origine soit, de l’inviter à acter sa démission dans un délai raisonnable ; et à défaut, de constater son départ, de déduire à une démission tacite et d’en tirer les conséquences.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

CAN U20 : Les ”Blacks Satellites” du Ghana sacrés champions 2021

C'est la fin de l'édition 2021 de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) des moins de 20 ans avec le sacre de l'équipe du Ghana devant celle de l'Ouganda. Les juniors ghanéens ont battu en finale les juniors ougandais par 2-0.

Eliminatoire CAN 2021 : Les Étalons joueront finalement leurs matchs au Sénégal

Après la suspension du stade du 4-août par la CAF, le Burkina Faso devrait trouver au plus vite un autre terrain pour accueillir ses matchs internationaux. Le Maroc était annoncé pour les Etalons et la Côte d’Ivoire pour SALITAS FC. Dans un communiqué, la Fédération Burkinabè de Football annonce avoir trouvé un accord avec les autorités sénégalaises pour abriter le match entre les Etalons et le Soudan du Sud, comptant pour la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2021 (la compétition se jouera en janvier 2022).

Présidence de la CAF: Jacques Anouma et Augustin Senghor jettent l’éponge

Jacques Anouma et Augustin Senghor ont retiré leurs candidatures à la présidence de la CAF. Les deux candidats respectivement de la Côte d’Ivoire et du Sénégal ont donc accepté la solution de la FIFA qui proposait un compromis autour du candidat Sud-africain Patrice Motsepe. Les élections à la tête de la CAF aura lieu le 12 mars 2021 à Rabat au Maroc.

Sahel : Barkhane a pilonné des positions de l’Etat islamique

Sahel : Barkhane a pilonné des positions de l'Etat islamique
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!