21 octobre 2021
spot_img

Ouahigouya : Des voix s’élèvent contre le bâclage des travaux des voies interurbaines

Les travaux de la route nationale n°15 dans la ville de Ouahigouya du lycée Yamwaya vers le village de Gourga font couler beaucoup de salive dans la cité de Naaba Kango. Pour les riverains, les travaux ont été bâclés au regard du visage de la voie après la fin des travaux. En vue de se faire entendre, le groupe ‘’Sauvons le yatenga ‘’ compte battre le pavé le mercredi 17 mars 2021. Selon, la population, elle  ne peut pas encore accepter des travaux bâclés  comme ceux de la fête de l’indépendance.

Les travaux de la route nationale N°15 ont-ils été bâclés par les entreprises. Cette question est au bout de toutes les lèvres de la population de la cité de Naaba Kango. Pour certains, c’est un bâclage parce que les entreprises ne sont à leur première forfaiture car les infrastructures de la fête de l’indépendance en témoignent. D’autres, par contre fustigent le silence des autorités au regard des travaux effectués par les entreprises sur le terrain. Pire, le silence du ministre des infrastructures Eric Bougouma interpelle.

En effet, pour beaucoup, quoiqu’elles soient novices, les travaux de la nationale N° 15 restent inachevés au regard de l’état de la voie après les travaux. Selon un riverain, il attendait qu’après la première couche déposée, une autre couche de granite viendrait pour renforcer la première pour clore les travaux. Mais jusqu’à présent rien ne ajoute-t-il.

Un aperçu de la voie ©infoh24

D’où cette panoplie de questionnements, cette façon de faire respecte-t-elle les normes d’une voie urbaine ? Certains vont jusqu’à dire qu’après les travaux du 11 décembre 2009 bâclés à Ouahigouya comme l’hôtel administratif, ils sont en train de saboter les travaux de la voirie urbaine.  

Face à ce silence des autorités locales, un groupe de jeunes ‘’Sauvons le Yatenga ‘’coordonné par Yassia Ouédraogo compte donner de la voix. Ils ont prévu de battre le pavé le mercredi  17 mars 2021. Pour les jeunes si les autorités locales sont complices à travers ce silence, eux, souhaitent avoir des explications sur ces travaux.

Une portion de la voie ©infoh24

Le ministre des infrastructures doit apporter des explications à la population concernant les travaux. Si c’est le travail demandé à l’entreprise par les autorités, il serait judicieux d’apporter des explications à la population sinon les maintenir dans un flou crève l’abcès renchérit un plaignant.

En rappel, ces travaux d’entretien sont assurés par l’entreprise GLOBEX CONSTRUCTION/ ATP SA et vont coûter au gouvernement burkinabè et à ses partenaires financiers, 12 milliards de francs CFA. Au total, ce sont onze(11) avenues et rues dans la ville de Ouahigouya, d’une longueur de 12,7km qui seront entièrement assainies et électrifiées par l’éclairage solaire.

Articles Connexes

Eliminatoires CAN Féminine 2022 : Les Etalons dames battent le Bénin par...

0
Les Etalons dames ont battu leurs homologues du Bénin ce mercredi 20 octobre 2021 par 2-1 comptant pour les éliminatoires de la CAN féminine Maroc 2022.

Mali : La transition désavoue Macron, en décidant de négocier avec les Djihadistes

0
Au Mali, les autorités de la transition ont donné quitus  au Haut Conseil Islamique pour négocier avec les chefs terroristes. L’option de négocier avec...

Urgence alimentaire et nutritionnelle dans la région d’Afrique de l’Ouest : La France et...

0
Alors que les conflits et la hausse des prix des denrées continuent de fragiliser la situation de la sécurité alimentaire dans la région d’Afrique...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires