14 avril 2021

Burkina Faso : Un couple en zone de turbulences après la fête du 8-mars

Articles Connexes

Jeûne du ramadan : Les interdits à éviter pendant ce mois

Dans le but de comprendre le mois de jeûne musulman que certains décrient comme  une école de discipline. L’infoh24...

Bourse : Le trésor public Burkinabè distingué meilleur Emetteur obligataire

Le trésor Public Burkinabè a été distingué meilleur émetteur obligataire lors de la deuxième édition de la...

Conseil des ministres : Bientôt la Banque Postale du Burkina Faso (BPBF) ouvrira ses portes

Le conseil des ministres de ce mercredi 14 avril 2021,  sous la présidence du président Roch Kaboré a délibéré...

Star Kids 2021 : Des grandes innovations au cœur de la 4e édition

Les organisateurs de l’émission ‘’Star Kids’’ étaient face aux hommes de média ce mercredi 14 avril 2021 pour parler de la quatrième édition qui aura lieu cette année 2021. ‘’Star Kids’’ est une émission de divertissement au profit des enfants et des adolescents.

Assemblée nationale : Les députés adoptent une loi en faveur des centrales solaires photovoltaïques

Assemblée nationale : Les députés adoptent une loi en faveur des centrales solaires photovoltaïques

La journée du 8 mars 2021, journée internationale de la femme est aussi un moment de retrouvailles entre certaines femmes. Souvent, c’est l’aubaine pour la femme au foyer de profiter aller à la rencontre de ses amies et passer des moments de réjouissance. Les choses ne se sont pas bien passées pour le couple A et B dans un quartier de Ouagadougou. Cette journée 2021 a ouvert une plaie difficile à cicatriser au regard des barres franchies et des démarches entreprises par des sages pour recoller une fissure.

Jusqu’au 8 mars 2021 à Ouagadougou, l’harmonie régnait dans le couple A et B et tout allait bien. Rires et paroles plaisantes étaient les grands moments de partage dans le couple. L’épouse, à l’occasion de cette journée a mis les grands moyens pour exécuter ses travaux ménagers afin de mieux préparer une grande soirée de rencontre avec ses copines. Mieux, elle a obtenu la permission de son époux pour participer à un djanjoba organisé à l’occasion.

L’époux A a donc accordé la permission à son épouse B. Mais A précise que la permission commence à 21 heures et prend fin à 23 heures. Son souhait est qu’à 23 heures, son épouse soit présente. Chose à laquelle l’épouse ne trouve pas d’objection. Elle a même promis de rentrer 30 minutes avant l’expiration de ladite permission. Pour montrer une certaine galanterie, l’époux a mis à la disposition de l’épouse son véhicule. Tout y est. Après ces échanges, l’ambiance de jour de fête continuait à régner dans ce couple.

A 20h 30, l’époux a fait sortir le véhicule pour son épouse. Galanterie d’un soir ? Il a même attendu que l’épouse démarre avant de retourner dans la cour, tout en rappelant à son épouse l’heure d’arrivée fixée à 23 heures. « Oh ! Mon amour, je sais, inutile de me rappeler ça comme un enfant », rétorque-t-elle. Ainsi, l’épouse a démarré avec 30 minutes d’avance pour rejoindre le lieu de cette soirée situé à quelques encablures de leur quartier.

A 22 heures, l’époux a fait un coup de fil pour la rappeler, mais sans réponse malgré son instance au bout du fil, avant de laisser un message.

Il est 22h45, l’époux réveillé par l’alarme se précipite pour ouvrir la grande porte. Après vérification, il se rend compte qu’il reste de 15 minutes d’attente. Il décide alors de faire le pied de grue, portable en main.

23heures, toujours rien et les coups de fil effectués s’avèrent infructueux. A 23h45, il décide de refermer la grande porte de la cour. Et c’est 00 h 30, que l’épouse arrive devant la porte.

Elle sonne plusieurs fois et elle est restée sans réponse.  Elle décide de taper à la porte puis d’effectuer à son tour des coups de fil. Et c’est toujours un long silence. Visiblement, l’époux a opté de ne pas lui ouvrir la porte.

Ainsi, l’épouse passe la nuit devant la porte. Au petit matin, l’époux sort pour demander des explications. Après les échanges, il retire la clé du véhicule et demande à l’épouse de rentrer chez ses parents. Cette présence de l’épouse devant la cour a intrigué les voisins qui sont allés aux nouvelles. Et quoique les voisins aient intercédé, c’est le statuquo. Il tient mordicus, campe sur sa position et demande à son épouse de rentrer chez elle pour bien réfléchir. Face à cette position, l’épouse sur les conseils de sa famille est rentrée en famille.

Jusqu’à présent malgré, les démarches entreprises, l’épouse n’a toujours pas retrouvé son foyer. Cependant, beaucoup dans le voisinage s’interroge sur l’attitude de l’époux. Y a-t-il des antécédents entre les deux ? Difficile de répondre. Les ainés des deux familles selon une source sont en pourparlers pour trouver une solution à cette affaire.

Quoiqu’il arrive, à la fin, cette célébration restera gravée dans la vie des deux : il y a eu une fissure.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

A la Une

Jeûne du ramadan : Les interdits à éviter pendant ce mois

Dans le but de comprendre le mois de jeûne musulman que certains décrient comme  une école de discipline. L’infoh24...

Bourse : Le trésor public Burkinabè distingué meilleur Emetteur obligataire

Le trésor Public Burkinabè a été distingué meilleur émetteur obligataire lors de la deuxième édition de la...

Conseil des ministres : Bientôt la Banque Postale du Burkina Faso (BPBF) ouvrira ses portes

Le conseil des ministres de ce mercredi 14 avril 2021,  sous la présidence du président Roch Kaboré a délibéré...

Star Kids 2021 : Des grandes innovations au cœur de la 4e édition

Les organisateurs de l’émission ‘’Star Kids’’ étaient face aux hommes de média ce mercredi 14 avril 2021 pour parler de la quatrième édition qui aura lieu cette année 2021. ‘’Star Kids’’ est une émission de divertissement au profit des enfants et des adolescents.
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!