23 septembre 2021
spot_img

Politique : « Le parti socialiste et le MPP ont une même idéologie », Aboubacar Balima, président du PS

La fusion des partis politiques se poursuit. C’est l’information donnée le mercredi 15 septembre 2021, à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse, animée par Aboubakar Balima, président du parti socialiste burkinabè (PS). Il s’agit de la dissolution du parti socialiste, après sa fusion avec le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Nous annonçons que le parti socialiste est dissout, après la fusion avec le Mouvement du peuple pour le Progrès (MPP) les 3 et 4 septembre dernier », a déclaré, Aboubacar Balima, président du parti socialiste, en présence des militants et des représentants de la majorité présidentielle.

Le présidium durant la conférence


Au cours de la conférence de presse, Aboubakar Balima a expliqué que la dissolution est non seulement inscrite dans la perspective des futurs scrutins, mais aussi du fait qu’après analyses, le parti au pouvoir et le parti socialiste sont tous « socio-démocrates ». Il précisera que cette vision commune a entrainé non seulement la fusion entre le parti au pouvoir et le désormais ex-parti socialiste, en vue de la conquête du pouvoir, mais aussi la dissolution du parti socialiste, de la liste des formations politiques du Burkina.

Une fusion pour préparer les futures joutes électorales pour le président du parti Aboubakar Balima (au centre)


Désormais, explique Aboubakar Balima, le parti socialiste n’existe plus, ce qui entraine de facto le transfert des militants du PS au sein du MPP. Les militants du PS et le PS n’existent désormais plus, à la suite de la dissolution du parti a dit-il déclaré en conclusion.

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires