13 avril 2024
spot_img

Traités et accords internationaux : Les acteurs des ministères et institutions outillés par les Affaires étrangères

Le ministère des Affaires étrangères de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, organise ce mercredi 20 mars, un séminaire sur la conclusion et l’entrée en vigueur des traités et accords internationaux au Burkina Faso.

L’objectif général de ce séminaire est de donner aux participants, les informations utiles sur les règles et la pratique à suivre pour initier, négocier et signer des traités ou des accords internationaux, au nom et pour le compte de notre pays.

Cette initiative s’inscrit en droite ligne de l’objectif du Gouvernement de la Transition d’améliorer et de renforcer les bonnes pratiques administratives.

Selon l’ambassadeur Directrice de Cabinet madame Sévérine BATIONO/ KANSSONO représentant SEM Karamako Jean Marie TRAORE, ministre des Affaires étrangères de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, la conclusion des traités et accords internationaux fait naitre des obligations pour les Etats parties, qui doivent les respecter sous peine d’engager leurs responsabilités.

C’est pourquoi poursuit-elle, « des négociations à la ratification d’un accord international en passant par la signature, une grande vigilance est requise de même qu’une large concertation et surtout une bonne coordination entre les acteurs nationaux concernés ».

De l’avis de la Directrice des Affaires juridiques et consulaires (DGAJC) Madame Sabine BAKYONO/ KANZIE, il est nécessaire d’outiller les premiers collaborateurs des ministres sur les règles qui encadrent la négociation, la signature et la ratification des traités et accords internationaux.

Cela est d’autant plus important que ce sont « des instruments juridiques qui engagent l’Etat au plan international et quand leur conclusion n’est pas bien maitrisée cela peut engendrer des conséquences en termes de responsabilités pour l’Etat ».

L’activité regroupe les acteurs de l’ensemble des ministères, ainsi que ceux de la Présidence du Faso, de la Primature, de l’Assemblée Législative de Transition et du Conseil Constitutionnel.

DCRP/MAECR-BE

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER