13 avril 2024
spot_img

Désinformations en Afrique : La Russie devant la Chine et les Emirats

Le continent africain est, de plus en plus, la cible de campagnes de communication et surtout de désinformations de la part des grandes puissances. Un rapport américain indique que la Russie est championne dans ces campagnes de désinformation avec pour objectif d’augmenter son influence sur le continent. D’autres puissances sont également pointées du doigt.

L’information est contenue dans un rapport du Centre des études stratégiques pour l’Afrique (CESA), un think tank financé par le Congrès américain. Il affirme que « la Russie est le principal pourvoyeur de désinformation en Afrique. »

Au total, ce sont 189 campagnes de désinformations en direction de l’Afrique qui ont été organisées par les grandes puissances, selon le CESA. Sur ces 189 campagnes de désinformation ciblant l’Afrique, trois pays viennent en tête. Ce sont les Emirats arabes unis, la Chine et la Russie. Toujours sur les 189, la Russie est la première puissance car elle a dirigé 80 campagnes sur le continent africain.

Selon le rapport du Centre des Etudes stratégiques pour l’Afrique (CESA), « la Russie reste le principal pourvoyeur de désinformation en Afrique, parrainant 80 campagnes documentées, ciblant plus de 22 pays. Cela représente près de 40 % de toutes les campagnes de désinformation en Afrique. Ces 80 campagnes ont touché plusieurs millions d’utilisateurs grâce à des fausses pages et des messages coordonnés. […] La Russie a diffusé de la désinformation pour saper la démocratie dans au moins 19 pays africains, contribuant ainsi au recul du continent sur ce front ». Sur les campagnes russes en direction du continent, le Burkina Faso en fait partie.

Le réseau social facebook avait d’ailleurs banni de sa plateforme des pages qui faisaient l’apologie de la désinformation.

L’on note cependant que les Etats-Unis avaient également été épinglés pour des campagnes de désinformations par l’université américaine de Stanford. L’université avait trouvé que le Pentagone avait avait organisé des campagnes à travers de faux comptes sur les réseaux sociaux pour « discréditer » la Chine et la Russie en Afrique. Le Pentagone avait annoncé l’ouverture d’une enquête sur cette accusation.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER