23 septembre 2021
spot_img

Gestion des ressources minières au Burkina : Le REN-LAC exige la transparence

Les journées nationales du refus de la corruption (JNRC) du réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) se tiennent cette année sous le thème « transparence et redevabilité dans la gestion des ressources minières au Burkina Faso ». Les JNRC se dérouleront du 1er au 10 décembre 2020. C’est l’annonce faite au cours d’un point presse tenu le 1er décembre à Ouagadougou.

L’organisation « d’un forum national à Ouagadougou et la redevabilité dans la gestion des ressources minières, l’animation de débats télé et radio, des conférences publiques, etc. » sont autant d’activités qui vont animer les journées nationales du refus de la corruption (JNRC) du réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) 2020, 15è du genre.

L’innovation de cette année est qu’au-delà de Ouagadougou, les JNRC se tiennent également dans les régions qui abritent les comités régionaux anti-corruption (CRAC) à savoir les Hauts Bassins, le Centre-Ouest, le Nord et le Sud-Ouest. Deux villes minières, Sabcé et Youga quant à elles accueilleront l’animation de conférences publiques, de débats-radio et de projections-vidéos sur le film « Pas d’or pour Kalsaka ».

Par ailleurs, le thème de 2020 se justifie à plus d’un titre selon Sagado Nacanabo secrétaire exécutif du REN-LAC. Car, malgré « le nombre accru des mines au Burkina Faso, très peu d’entre elles s’acquittent convenablement de leurs obligations nationales en matière d’impôts et taxes et ce, malheureusement avec la complicité de nos dirigeants « . Les JNRC visent à permettre au citoyen de s’imprégner de « la gestion des ressources minières afin de mieux exercer son contrôle citoyen  » a poursuivit le secrétaire exécutif du REN-LAC.

Le secrétaire exécutif Sagado Nacanabo (au milieu)©infoH24

Enfin, les JNRC constituent une opportunité pour le REN-LAC et d’autres structures de « jeter la lumière sur les mauvaises pratiques qui existent dans le secteur minier et d’amener les autorités politiques centrales et locales à rendre compte de leur gestion des ressources minières, un patrimoine national épuisables « .

Articles Connexes

Fourniture de services miniers : Les entreprises exploitantes devront désormais travailler avec les sociétés...

0
Le conseil des ministres de ce 22 septembre 2021 a adopté un rapport relatif au décret portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier. Ce décret fait désormais obligation aux entreprises minières et à leurs sous-traitants d’accorder aux personnes physiques ou morales burkinabè tout contrat de prestation de service, tout en définissant la liste des biens et services assortis de quotas à respecter.

Extrémisme violent : « Certains burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres...

0
Dans cette déclaration dont l’InfoH24.info a obtenu copie, l’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) constate qu’ « à travers des éléments audio et/ou vidéo et sur des bases souvent erronées, certains Burkinabè se livrent à de violentes diatribes contre d’autres Burkinabè appartenant à d’autres dénominations (d’une même confession religieuse) ou à d’autres communautés religieuses ». Voici l’intégralité de la déclaration.

2e Congrès extraordinaire du MPP : « Le dynamisme d’un parti, c’est les luttes...

0
A quelques jours de l’ouverture du 2e Congrès du mouvement du peuple pour le progrès (24 au 26 Septembre 2021), Dr Bindi Ouoba, cadre dudit parti, donne son regard, dans cette interview accordée à L’InfoH24.info, ce 22 septembre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires