27 novembre 2021
spot_img

Elections et corruption au Faso : Roch réélu, le REN-LAC s’interroge

Le 22 novembre dernier le corps électoral a été convoqué pour élire et le Président du Faso et les députés de la 8ème législature. La CENI a proclamé le Candidat Roch Marc Christian Kaboré réélu dès le premier tour. Mais en attendant le conseil constitutionnel, le réseau national de lutte anti-corruption s’interroge sur les actions véritables du président pour endiguer la corruption.

La 15e édition des journées nationales du refus de la corruption (JNRC) se tient cette année 2020 dans un contexte marqué au plan politique par la réélection de Roch Marc Christian Kaboré. En attendant la décision du Conseil constitutionnel sur lesdites élections, le réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) s’inquiète sur l’avenir du Faso en matière de lutte contre la corruption. Il déplore « cinq années de gouvernance au cours desquelles la corruption a connu une augmentation ».

Lire aussi : Gestion des ressources minières au Burkina : Le REN-LAC exige la transparence

Pour illustrer les cinq ans de gestion peu vertueuse de la chose publique, le REN-LAC cite ses différents rapports, ceux de l’ASCE-LC et de Transparency international. Que dire de l’emblématique dossier charbon fin (dossier pendant en justice) soulevé depuis décembre 2018?

Que devrait-on attendre du nouveau-ancien pouvoir en matière de lutte contre la corruption s’interroge le secrétaire exécutif du REN-LAC ? En dépit des interpellations du REN-LAC pendant la campagne électorale « pour assurer la victoire en un coup K.O., le parti au pouvoir, le mouvement du peuple pour le progrès (MPP) n’a pas lésiné sur les gros moyens ». La classe politique en lice au double scrutin de 2020 « a semblé s’accorder sur l’achat de conscience de l’électorat burkinabè comme moyen d’accession au pouvoir d’Etat ».

Articles Connexes

Manifestations du 27 novembre au Burkina : « Libérez le fauteuil », scandent...

0
Plusieurs manifestants ont scandé dans les rues de Ouagadougou « Libérez Kosyam, libérez le fauteuil », le 27 novembre 2021, suite à l’appel à manifester lancé...

Situation nationale : Le SPONG invite le gouvernement à des actions énergiques et salvatrices

0
Ceci est une déclaration du Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG), faitière des ONG, associations et fondations, premier collectif des ONG au Burkina...

Assemblée nationale : Une séance plénière consacrée aux questions orales au gouvernement sur la...

0
L’Assemblée nationale a auditionné le 26 novembre 2021, le gouvernement sur la situation sécuritaire au Burkina Faso. Une situation en nette dégradation  avec l’attaque...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires