19 juin 2024
spot_img

2è compact au Burkina : plus de 271 milliards FCFA pour booster l’électricité

Améliorer le secteur électrique national ; tel est l’objectif principal du second compact du Millenium Challenge Corporation (MCC) au Burkina Faso, approuvé en Août 2020 et doté d’une enveloppe de plus de 271 milliards de FCFA.

Le Conseil d’administration du Millenium Challenge Corporation (MCC) a approuvé le second compact pour le Burkina Faso. La cérémonie de signature s’est déroulée le jeudi 13 août 2020, au siège du Millenium Challenge Corporation (MCC) à Washington D.C.

Doté d’une enveloppe de 271 458 789 226.85 FCFA (500 110 795 USD), le compact sera mis en œuvre sur une période de 5 ans et devra permettre une amélioration du secteur électrique du pays.

Dr Tambi Kaboré, coordonnateur National de la formulation du second compact © DR

Ce montant global est composé d’un don sous forme de subvention de l’Etat américain et d’une participation financière de l’Etat burkinabè. En effet, le « Peuple américain » participe à hauteur 244 258 785 000 FCFA, soit environ 90% du montant global. Le gouvernement burkinabè quant à lui devrait débourser la somme 27 200 004 226.85 FCFA soit 10% du financement global.

Lire aussi : Etats-Unis : Qui est Mahmoud Bah, nouveau dirigeant intérimaire de la Millenium Challenge Corporation ?

Axé autour de trois projets phares, ce second compact devrait permettre l’amélioration de la qualité de l’énergie, la diminution du coût et la facilitation de son accessibilité aux populations.

Le second compact améliorera l’accès des entreprises et des ménages à une électricité suffisante, de qualité, et moins coûteuse ainsi qu’à une main-d’œuvre qualifiée permettant une pleine valorisation de l’électricité

 

Dossier de presse du MCA-Burkina

Le premier projet intitulé « Projet de renforcement de l’efficacité du domaine de l’électricité » (PREDEL) mobilisera 33 653 432 600 F CFA. Ce montant permettra d’améliorer l’efficacité institutionnelle, réduire le coût des services d’électricité et accroitre la satisfaction de la demande. Il s’agira spécifiquement dans ce projet de renforcer la gouvernance et la régulation du domaine de l’énergie, promouvoir l’investissement privé dans la production et renforcer les capacités des acteurs du secteur.

Le MCC accorde des subventions et une assistance d’une durée déterminée aux pays en voie de développement ©DR

« Accroissement de l’offre d’électricité moins couteuse » (PADOEL) est l’intitulé du second projet qui devrait permettre de réduire les coûts de production et accroître la fiabilité de toutes les sources de production. Les activités seront entre autres de faciliter l’offre de nouvelles sources d’énergie moins coûteuse, améliorer la fiabilité de la fourniture d’électricité et étendre les interconnections régionales. Ce projet coûtera 60 250 500 300 FCFA.

Le 3è projet « Réseau et accès à l’électricité » (PRAEL) bénéficiera d’une enveloppe de 127 557 365 500 F CFA. Il permettra de réduire les délestages et d’accroître la disponibilité de l’électricité et sa consommation par les utilisateurs finaux par le biais de l’amélioration du réseau de transmission et de distribution électrique. En gros, le taux d’électrification à Ouagadougou qui est de 57,1% devrait passer à 74%, et celui de Bobo-Dioulasso qui est de 45% devrait atteindre au bout des cinq ans, 62%.


Plus de 8 millions de Burkinabè seront impactés par le programme ©DR

Un budget consacré au monitoring, à l’évaluation, aux frais d’administration et à la revue du programme a été prévu également.

Qu’est-ce que le MCC ?

Le Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence indépendante du gouvernement des Etats-Unis ayant pour mission la réduction de la pauvreté dans le monde à travers la croissance économique. Créé en 2004, le MCC accorde des subventions et une assistance d’une durée déterminée aux pays en voie de développement qui répondent à des standards rigoureux de bonne gouvernance, aussi bien dans la lutte contre la corruption que dans le respect des droits de l’homme.

Les critère d’éligibilité

L’éligibilité aux programmes du MCC est basée sur les performances de chaque pays candidat relativement à un ensemble d’indicateurs traités et notés par des agences ou institutions indépendantes. 20 indicateurs de performance répartis en trois (03) catégories sont ainsi concernés : on note 8 indicateurs sur la liberté Economique, 6 indicateurs de bonne gouvernance, 6 indicateurs sur l’investissement dans le capital humain.


Ce programme améliorera substantiellement le réseau de distribution de la nationale de l’électricité, la SONABEL ©DR
spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER