24 mai 2024
spot_img

Arrestation de Reckya Madougou Bénin : Les explications du procureur

Candidate recalée du parti, Les Démocrates (opposition) à la présidentielle du 11 avril au Bénin, Reckya Madougou été interpellée mercredi 3 mars 2021 au soir par la police républicaine, après un meeting. Le procureur Mario Mètonou, au cours d’une conférence de presse a donné des explications sur ce qui a concouru à l’arrestation de la candidate disqualifiée dans la course à la présidentielle.

Au cours de la journée du 4 mars 2021, les interrogations sur cette interpellation étaient légion au Béin. Le procureur Mario Mètonou a alors animé une conférence de presse afin d’éclairer l’opinion sur cette interpellation.

Selon lui, Reckya Madougou « avait été gravement mise en cause dans une procédure d’enquête ouverte le 26 février 2021 » contre un colonel de gendarmerie à la retraite et un autre, du nom de Georges.

Il a poursuivi en confiant qu’à l’étape actuelle, ressort de la procédure d’enquête, que l’opposante et des complices avaient « formé le destin, selon toute vraisemblance, de perturber le déroulement du prochain scrutin (ndlr : 11 avril 2021) en perpétrant des actes de terreur de grande ampleur ».  

Le procureur Mario Mètonou ©DR

Ainsi, le 24 février 2021 vers 22h30 et selon le procureur, le nommé « Georges qui se trouve être l’un des plus proches collaborateurs de Reckya Madougou à Parakou est entré en contact avec le colonel I. Touré pour, dit-il, lui confier une mission importante et très sensible » le procureur.

En plus, « cette mission prévue pour se dérouler en plusieurs étapes devait commencer par le meurtre d’une autorité influente de la ville de Parakou sur un axe routier emprunté régulièrement par cette dernière. La mission devait ensuite se poursuivre par l’élimination d’une seconde autorité politique à l’occasion des obsèques de la première victime », ajoute le procureur.

Toujours selon lui, « le but de ces manœuvres est de provoquer la terreur, le chaos et de parvenir à faire suspendre ainsi le processus électoral en cours. » Le Colonel aurait accepté la mission et les modalités de l’opération sont convenues selon les dires du procureur.

En rappel, le véhicule à bord duquel se trouvait l’opposante a été arrêté sur le pont de Porto-Novo (environ 30 km à l’Est de Cotonou), alors qu’elle rentrait à Cotonou.

spot_img

Derniers Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-Nous sur

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité partenaire

- Advertisement -spot_img

Publicité

- Advertisement -spot_img

Articles Populaires

Abonnez-vous pour ne manquer aucun de nos nouveaux articles!

NEWSLETTER