25 septembre 2021
spot_img

Présidentielle et législatives du 22 novembre : 6 490 926 électeurs attendus aux urnes

Lancé le 13 octobre dernier, l’audit externe et indépendant du fichier électoral de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a livré son verdict ce 21 Octobre 2020. Les résultats issus de ce processus présentent d’importantes forces à mêmes de permettre la tenue d’élections fiables, inclusives, crédibles et qui auront la confiance de tous les acteurs.

Pendant sept jours, les experts indépendants de l’Union Africaine(UA) de l’Organisation internationale de la francophonie(OIF) et de l’Union Européenne (UE) ont extirpé du fichier électoral les données désuètes. En rappel, la révision exceptionnelle organisée par la commission électorale nationale indépendante(CENI) du 1er Janvier au 17 Juillet 2020 a permis à deux millions trois cent soixante-dix-sept mille six cent une (2.377.601) personnes de s’enrôler.

Selon les auditeurs, le fichier dégage, à l’analyse, des forces et des faiblesses. Au titre des forces, la CENI a garanti l’unicité de chaque électeur sur le fichier en procédant à un important dédoublonnage des enrôlements multiples avec un million quatre sept vingt-cinq (1 425 725) enregistrements identifiés et supprimés sur la base des données de 2012 à 2020. Ces opérations ont permis de garantir le caractère inclusif du fichier électoral burkinabè qui atteint aujourd’hui six millions quatre cent quatre-vingt-dix mille neuf cent vingt-six (6 490 926) électeurs. Dans le cadre des révisions exceptionnelles en marche depuis 2012, la CENI a mené des opérations d’envergure et régulières tout en améliorant la qualité des données du fichier électoral.

Toutefois, selon Cyril Kulenovic, chef de mission des experts, la CENI traine toutefois, des faiblesses occasionnant l’empilement de données obsolètes dans le fichier entre 2012 et 2015 soit entre 280 000 à 300.000 décès dont le fichier ne s’en est pas débarrassé. Ces faiblesses seraient liées à une instabilité juridique et structurelle de l’institution. En effet, douze révisions du code électoral sont intervenues de 2001 à nos jours, selon les experts.

Ahmed Newton Barry Président de la CENI à la réception des travaux des experts

En conclusion, les vingt-deux experts ont conclu à un fichier électoral constamment amélioré mais qui ne peut faire l’économie d’une refonte compte tenu de ses limites. En vue de parfaire le fichier électoral les experts ont formulé des recommandations à l’intention du gouvernement et du législateur. Il s’agit entre autres de l’intégration dans le code électoral de la possibilité pour la CENI d’initier une refonte du fichier électoral au moins tous les 10 ans et de continuer d’œuvrer en parallèle à la mise en place d’un état civil efficient d’identification unique permettant à long terme de disposer de listes électorales permanentes. 

Enfin, les experts recommandent la dynamisation de la synergie d’actions entre la CENI, l’office national d’identification (ONI) et la direction générale de la modernisation de l’état civil pour travailler sur le long terme à un projet listes électorales permanentes.

Articles Connexes

Assemblée de Dieu de Gounghin : La 3e journée des missionnaires prévue du...

0
Les réflexions de la 3e journée des missionnaires de l'Eglise des assemblées de Dieu de Gounghin vont se dérouler autour du thème "Financement de la mission : acteurs, stratégies, défis". Cette journée est une vitrine pour la valorisation de l'action des missionnaires tant à l'interne qu'à l'externe. C'est le représentant du parrain, l'apôtre Gilbert Kaboré qui a présidé la cérémonie d'ouverture ce jeudi 23 septembre 2021 à Ouagadougou.

2e Congrès extraordinaire du MPP: Les militants du parti réunis pour resserrer les rangs

0
Le parti MPP de la majorité présidentielle a sonné la glas de sa mobilisation au cours de son 2e Congrès extraordinaire débuté, ce 24 septembre 2021, à Ouagadougou. Les délégués et militants venus des quatre coins du pays ont répondu présents en couleur orange pour rénover les instances dirigeantes du parti.
Effondrement de l’Ecole de Dandé B : L'entreprise et le contrôleur exclus de la commande publique pour cinq ans

Effondrement de l’Ecole de Dandé B : L’entreprise et le contrôleur exclus de la...

0
Dans un communiqué publié sur sa page facebook, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) annonce que des sanctions ont été prises contre...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Publicité

Publicitéspot_img

Articles recents

Articles Populaires