23 juin 2021

Burkina Faso : Et Roch Kaboré jura de respecter la Constitution

Articles Connexes

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Coupes interclubs de la CAF 2021-2022 : Les compétitions débutent en septembre

Pour la nouvelle saison interclub qui va bientôt débuter la confédération Africaine de Football (CAF) a procédé à la publication des dates des compétitions interclubs à savoir la Champion’s League Total et la Coupe de la Confédération.

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I

Elu dès le 1er tour à l’élection, Roch Marc Christian Kaboré a prêté serment ce 28 décembre 2020 devant le Conseil constitutionnel et ce, pour la deuxième fois.

A l’audience solennelle du Conseil constitutionnel délocalisée au palais des Sports de Ouaga 2000, ce 28 décembre 2020, un seul dossier était inscrit au rôle : la prestation de serment du nouvellement élu président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Convoqué à la barre du Conseil constitutionnel, au cours de l’audience d’investiture, Roch Marc Christian Kaboré a prêté le serment suivant : « Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur de préserver, de respecter, de faire respecter et de défendre la Constitution et les lois, de tout mettre en œuvre pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso ». Ainsi, jura-t-il devant les juges.

Lire aussi : Discours d’investiture de Roch Kaboré : Les martyrs de l’insurrection de 2014 salués au premier plan

Après cet instant de solennité, le président du Conseil constitutionnel Kassoum Kambou lui a donné acte de sa prestation de serment, l’a investi et renvoyé à sa fonction de président du Faso. Dès que renvoyé à ses de Président du Faso pour la 2e fois, il s’est adressé au peuple burkinabè et à l’assistance du jour, non sans avoir écouté le message du président Kassoum Kambou. Pour le président du Conseil constitutionnel, la cérémonie au delà de son caractère solennel, appelle à la responsabilité de celui qui a prêté serment. Il a solennellement invité le président du Faso à s’investir afin de sortir les Burkinabè de l’insécurité dans laquelle ils sont. La lutte contre la corruption, la bonne gestion des richesses et des ressources du pays sont des défis présentés par le président du conseil constitutionnel, et que Roch Kaboré devra prendre en compte. Aussi, la réconciliation nationale et l’union sont aussi des bases inévitables pour défendre les intérêts du pays; ce sur quoi Kassoum Kambou a vertement interpellé les Burkinabè en général et le président du Faso en particulier.

Le désormais investi président du Burkina Faso a reçu les félicitations du Conseil constitutionnel ouvrant ainsi le bal des félicitations.

Photos de famille du Président du Faso avec ses pairs venus l’honorer ©Présidence du Faso

Après le conseil constitutionnel, Sika Kaboré, épouse du Président ainsi que les enfants du couple présidentiel, Dominique et Cynthia Kaboré ont adressé leurs félicitations a président Kaboré. Ensuite vinrent ses pairs venus le soutenir à l’occasion de cette investiture. Les Chefs d’Etat présents étaient, Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Faure Gnassingbé du Togo, Nana Addo Akufo du Ghana, George Weah du Liberia, Macky Sall du Sénégal, le Marechal du Tchad Idriss Deby Itno, Umaru Sissoco Embalu de la Guinée Bissau, Alpha Condé de la Guinée, Mohamed Ould El Ghazouani de la Mauritanie, Mohamadou Issoufou du Niger, du Premier ministre malien de la transition Moctar Ouane. La cérémonie a pris fin par la photo de famille pour immortaliser l’instant.

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -
- Advertisement -
- Advertisement -

A la Une

Lutte contre le terrorisme : « Si nous constatons toujours cette dégradation de la sécurité, un convoi partira de la place de la nation...

Le mouvement pour la résistance populaire (MRP) a animé ce mardi 22 juin 2021 à Ouagadougou une conférence de...

Assemblée nationale : Les députés en session extraordinaire pour l’examen de 3 dossiers majeurs

L'hémicycle est en session extraordinaire à compter du 21 juin 2021. L'Ouverture officielle de la première session extraordinaire de l'année 2021 a été présidée par Alassane Bala Sakandé, président de l'institution.

Syndicat : Les contrôleurs et inspecteurs du travail dénoncent les violations des libertés fondamentales

Les membres du syndicat national des contrôleurs et inspecteurs du travail étaient devant la presse ce 22 juin 2021, à Ouagadougou. Objectif, dénoncer la violation des libertés syndicales.

Burkina Faso : Les prévenus pour fraude fiscale condamnés à 5 ans de prison et 3 millions FCFA d’amende chacun

Le procès portant fraude fiscale sur un montant de plus de 16 milliards de nos francs a rendu son verdict ce mardi 22 juin 2021 au tribunal de grande instance Ouaga I
- Advertisement -

Plus d'articles

- Advertisement -
error: Le contenu est protégé !!